NOUVELLES
19/06/2019 09:55 EDT

Donald Trump a exagéré son bilan en lançant sa campagne

Petite vérification des faits.

ASSOCIATED PRESS

WASHINGTON — Le président Donald Trump a officiellement lancé sa campagne 2020 mardi avec un discours exagérant ses réussites en matière d’économie et sur le plan de l’immigration clandestine.

Voici certaines déclarations faites lors de son rassemblement à Orlando, en Floride.

Économie

DONALD TRUMP: «Elle atteint de nouveaux sommets incroyables. Peut-être la plus grande économie que nous ayons eue dans l’histoire de notre pays.»

LES FAITS: L’économie des États-Unis ne se trouve pas dans l’une des meilleures situations de l’histoire du pays.

L’économie a connu une croissance annuelle de 3,2 pour cent au premier trimestre de cette année. Cette croissance était la plus forte en quatre ans pour le premier trimestre.

À la fin des années 1990, la croissance avait dépassé 4 pour cent pendant quatre années consécutives, un niveau qu’elle n’a pas encore atteint sur une base annuelle sous l’administration Trump. La croissance a même atteint 7,2 pour cent en 1984.

Bien que l’économie a montré de la vigueur, elle a crû de 2,9 pour cent en 2018 — au même rythme qu’en 2015 sous le président Barack Obama — et n’a tout simplement pas atteint un taux de croissance historiquement élevé. M. Trump peut légitimement prétendre à une économie en bonne forme, mais il ne s’agit pas de niveaux record, et la situation découle d’une expansion qui a débuté à la mi-2009.

Le mur

DONALD TRUMP: «Nous allons avoir plus de 400 milles (environ 640 kilomètres) de mur construit d’ici la fin de l’année prochaine. Cela avance très rapidement.»

LES FAITS: C’est très peu probable et, même dans ce cas, la grande majorité du mur dont le président parle serait une barrière de remplacement, et non de nouveaux kilomètres de construction. M. Trump n’a ajouté que très peu de distance aux barrières le long de la frontière mexicaine, en dépit de la promesse qu’il avait faite lors de la campagne de 2016 de mettre en place un mur.

Même pour atteindre 400 milles (ou environ 640 kilomètres), le président devrait avoir gain de cause en cour face aux contestations de sa déclaration d’urgence nationale ou obtenir du Congrès plus d’argent pour se rapprocher le moindrement de son objectif.

Jusqu’à présent, l’administration a attribué des contrats pour la construction de 247 milles (ou environ 395 km) de parties du «mur», mais cette initiative a été limitée par des actions en justice qui se poursuivent.

En tout état de cause, tous les contrats attribués jusqu’à présent, à l’exception d’une distance de 17 milles (ou environ 27 km), remplaceraient des barrières existantes.

 

Taxes et impôt

DONALD TRUMP: «Nous avons fait tellement de choses... avec la plus grande réduction d’impôt de l’histoire.»

LES FAITS: Ses réductions d’impôts sont loin d’être les plus importantes de l’histoire des États-Unis.

Il s’agit d’une réduction d’impôt de 1500 milliards de dollars sur 10 ans. Selon le Comité pour un budget fédéral responsable, une réduction d’impôt de cette ampleur occupe le 12e rang proportionnellement à la taille de l’économie. La réduction de 1981 du président Ronald Reagan est la plus importante, suivie de la réduction des impôts de 1945 ayant financé la Deuxième Guerre mondiale.

Des réductions d’impôt post-Reagan comptent également parmi les plus importantes de l’histoire: les réductions du président George W. Bush au début des années 2000 et leur reconduite par le président Barack Obama une décennie plus tard.

Environnement

DONALD TRUMP: «Notre air et notre eau sont les plus propres qu’ils aient été de loin.»

LES FAITS: La qualité de l’air ne s’est pas améliorée sous l’administration Trump.

Après des décennies d’amélioration, les progrès en matière de qualité de l’air ont stagné. Les données fédérales révèlent qu’au cours des deux dernières années, les États-Unis ont eu plus de jours de pollution atmosphérique que quelques années auparavant.

En 2018 et l’année précédente, il y avait 15 pour cent plus de jours sous un air malsain aux États-Unis qu’entre 2013 et 2016 en moyenne, les quatre années au cours desquelles le pays a enregistré son plus petit nombre de jours depuis au moins 1980.

L’administration Obama a en effet établi des records pour le moins de jours de pollution atmosphérique en 2016.

L’eau potable des États-Unis est l’une des meilleures selon un indice important.

L’indice de performance environnementale de l’Université de Yale recense 10 pays à égalité pour la qualité de l’eau potable, dont les États-Unis. Sur le plan de la qualité de l’environnement dans l’ensemble, les États-Unis se classaient 27e, derrière divers pays européens, le Canada, le Japon et l’Australie notamment. La Suisse était au premier rang.

Emploi

DONALD TRUMP: «Près de 160 millions de personnes travaillent. C’est plus que jamais auparavant.»

LES FAITS: Oui, mais ce n’est pas une médaille à accrocher au costume du président. Plus de gens travaillent surtout parce qu’il y a plus de monde. La croissance démographique est à l’origine de ce phénomène.

Une mesure plus pertinente est la proportion d’Américains qui ont un emploi, ce qui reste inférieur aux niveaux record.

Selon les données du département du Travail, 60,6 pour cent des personnes âgées de 16 ans et plus travaillaient en mai. Ce chiffre est inférieur au sommet sans précédent de 64,7 pour cent enregistré en avril 2000 sous l’administration de Bill Clinton. Il est toutefois supérieur au taux de 59,9 pour cent observé lors de l’inauguration de la présidence Trump en janvier 2017.

À VOIR AUSSI: