DIVERTISSEMENT
11/09/2020 14:44 EDT | Actualisé 11/09/2020 15:19 EDT

«District 31»: le ton et la tension montent

Tenez-vous prêts, la cinquième saison démarre en lion...

Radio-Canada

Bonne nouvelle pour tous ceux qui ont été passablement ébranlés par l’ultime séquence de la quatrième saison de District 31, diffusée ce jeudi 10 septembre : vous n’aurez pas à vous ronger les ongles pendant tout un été pour découvrir ce que l’avenir réserve à Daniel Chiasson (Gildor Roy), Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis) et leurs confrères.

La cinquième saison de District 31 débute exactement là où la quatrième a pris fin. Et à partir de ce moment, attachez votre tuque avec de la broche, car Luc Dionne met rapidement la table pour 120 nouveaux épisodes dont il serait très étonnant de voir tous les principaux personnages sortir indemnes.

Mais dans le cas de District 31, nous ne serions pas à un revirement près.

Bref, les épisodes 481 à 484 sont particulièrement intenses (le contraire aurait été très étonnant), et n’indiquent rien de bon pour ceux et celles qui ont été mêlés à l’écoute électronique illégale effectuée sur Nancy Riopelle, et au meurtre de Christian Phaneuf.

Radio-Canada

ATTENTION: DIVULGÂCHEURS

Tout d’abord, les fans qui espèrent toujours le retour de Nadine Legrand, passez à un autre appel PAR PITIÉ!

Ceci étant dit, cette première semaine viendra sceller le destin de non pas un, mais deux personnages centraux aux intrigues en cours.

Nous n’en dirons évidemment pas plus.

Ce que nous pouvons dire, en revanche, c’est que, comme vous vous en doutez déjà, l’avenir s’annonce tout sauf rose entre les murs du 31.

La chasse est ouverte

Il y a d’ailleurs quelques parallèles à faire entre cette première semaine et la dernière saison de la série américaine Suits, qui avait été marquée par l’arrivée de Faye. Il s’agissait d’un personnage que le public avait rapidement pris en grippe, car elle venait évidemment mettre des bâtons dans les roues des protagonistes auxquels celui-ci s’était depuis longtemps attaché.

Mais dans les faits, Faye avait tout à fait raison de poser les gestes qu’elle a posés, et de prendre pareilles mesures pour tenter de faire le ménage dans un milieu où un nombre non négligeable de manquements à l’éthique ont été commis. Des faits qui, dans une série comme dans l’autre, ne peuvent aucunement être ignorés.

Mélissa Corbeil (Brigitte Paquette) et André Dallaire (Pierre-François Legendre), des enquêtes indépendantes, remplissent sensiblement le même rôle. Mais là où Luc Dionne a mieux joué ses cartes, c’est en présentant son duo dans le format classique du good cop/bad cop, le professionnalisme et la neutralité de l’un venant tempérer les motivations plus personnelles de l’autre.

Nous devons d’ailleurs louanger le travail des deux comédiens, qui forment un duo de plus en plus solide à l’écran.

L’auteur présente également de façon très efficace l’échafaudage du plan d’attaque des uns, telle l’épée de Damoclès flottant au-dessus de la tête des autres.

Nous accordons également des points à la (très) brève introduction du personnage de Rémy Girard, qui interprète le grand patron des Services secrets. Une rencontre au sommet qui pourrait en dire très long sur la suite de l’intrigue.

De son côté, Daniel Chiasson sera de plus en plus tiraillé entre son désir de justice, et les moyens devant être pris pour la faire régner, et ses difficultés à gérer un certain Laurent Cloutier (Patrick Labbé).

Bref, profitez du week-end pour bien vous reposer l’esprit. Les quelque trente prochaines semaines s’annoncent particulièrement mouvementées.

District 31 est diffusée du lundi au jeudi à 19h, sur les ondes d’ICI Télé.