DIVERTISSEMENT
03/09/2019 16:08 EDT | Actualisé 03/09/2019 16:15 EDT

«District 31»: une première semaine (très) chargée

La quatrième saison de «District 31» s'annonce déjà des plus complexes...

Le public n’aura pas à attendre bien longtemps pour savoir ce qui est advenu de Bruno Gagné (Michel Charette) après la finale crève-coeur du printemps dernier.

La première semaine de cette quatrième saison de District 31 s’avère d’ailleurs des plus chargées, et ce, aussi bien sur le plan narratif que dramatique.

Malgré l’eau qui a coulé sous les ponts, certaines blessures sont encore très vives, et l’auteur Luc Dionne exploite particulièrement bien ces pistes pour échafauder à la fois ce qui semble vouloir devenir la trame principale de ce début de saison et tout ce qui gravite autour, indirectement ou par la force des choses.

Radio-Canada

 ATTENTION: DIVULGÂCHEURS

Nous ne pouvons discuter de cette première semaine sans parler de Michel Charette, qui reprend là où il avait laissé au terme de la troisième saison en offrant une performance de haut niveau, à la fois brute et nuancée, dans la peau d’un Bruno Gagné tentant de peine et de misère de cacher son mal-être.

Une attitude détachée qui ne trompera pas la vigilance de Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis) et de Stéphane Pouliot (Sébastien Delorme), qui feront beaucoup pour épauler leur collègue.

Luc Dionne met d’ailleurs particulièrement l’accent au cours de ces quatre épisodes sur l’esprit de corps qui unit ses enquêteurs. Le tout d’une manière étonnamment fine, passant parfois par un simple silence ou un regard au loin pour illustrer l’attachement et les intentions de ses héros les uns envers les autres.

S’il n’évite toujours pas certaines répétitions inutiles au niveau des dialogues, l’auteur paraît tout de même de plus en plus en contrôle de son univers de saison en saison. 

Adorant les contradictions, ce dernier s’intéresse davantage aux non-dits tout en étant toujours aussi bavard; il prend le temps de dévoiler les multiples couches et versions d’une même histoire tout en nous incitant à être constamment sur nos gardes; il sait quel élément du passé déterrer, mais surtout le moment le plus opportun pour le faire.

Le tout en abordant la psychologie de ses personnages d’une façon encore plus prenante - il ne pourrait, certes, en être autrement après avoir passé plus de 360 épisodes en leur compagnie.

La roue ne s’arrêtera pas de tourner

Nous ne révélerons évidemment pas trop de détails pour ne pas gâcher votre plaisir.

Mais pour tous ceux pour qui l’attente est devenue insoutenable, voici un résumé de ce qui vous attend la semaine prochaine :

- La mère de la fillette frappée par Bruno Gagné (Geneviève Schmidt, intense) fera énormément de vagues.

- Une histoire de boisson chamanique et de matricide tiendra les enquêteurs aux homicides bien occupés.

- La nouvelle coupe de cheveux de Stéphane Pouliot.

- Un vol inusité - c’est le moins qu’on puisse dire - dans un commerce italien mettra la mafia sur le qui-vive.

- Une très brève apparition et un appel de Laurent Cloutier feront éclater Bruno Gagné en sanglots.

Bref, District 31 tient vite ses promesses en continuant de faire évoluer ses personnages à travers des confrontations marquantes, des scènes chocs, et des enquêtes qui ne sont jamais aussi simples qu’elles le paraissent au premier abord.

Mais la quotidienne poursuit surtout sa progression en trouvant constamment une façon de peaufiner ce qui était acquis, en ajoutant un détail (aussi minime soit-il), en s’amusant avec la prévisibilité de certaines situations, ou en filmant un lieu ou un dialogue d’une manière inattendue.

Mais plus encore, Luc Dionne et ses acolytes savent toujours sur quelle note nous laisser le jeudi soir pour nous faire spéculer durant tout le week-end en attendant impatiemment l’épisode du lundi suivant.

La quatrième saison de District 31 sera diffusée à compter du lundi 9 septembre à 19h, sur les ondes d’ICI Télé.

À voir également: