Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«District 31»: la guerre des coups montés

Ça joue de plus en plus dur...

La première moitié de la cinquième saison de District 31 peut être décrite en utilisant des termes comme ambiguïté, morale à deux vitesses, demi-vérités et faux-semblants.

Pour le dernier épisode avant la pause des Fêtes, diffusée ce jeudi 17 décembre, Luc Dionne a joué sur tous ces fronts, scellant au passage le destin d’un personnage qui vivait encore plus sur du temps emprunté que feu Laurent Cloutier (Patrick Labbé), et positionnant un autre au milieu d’une guerre de tranchées où l’emploi du mot trêve ne fera visiblement jamais long feu

Les objectifs respectifs de ces deux revirements sont toutefois loin d’être coulés dans le béton...

ATTENTION: DIVULGÂCHEURS

Une fois de plus, Luc Dionne a terminé sa semaine sur un coup monté. Cette fois-ci, quelqu’un a mis définitivement un terme aux manigances de Virginie Francoeur (Catherine-Audrey Lachapelle) pour couler davantage Francis Garand (Frédérick De Grandpré).

Ce dernier s’est réveillé aux côtés de la dépouille de l’ancienne escorte, à peine quelques jours après avoir cédé le tiers de sa compagnie à Nick Romano (Mathieu Baron).

Le hasard fait bien les choses, vous ne trouvez pas?

Ce que Pascale Lanier (Caroline Néron) a à gagner de son association avec Romano reste encore à déterminer. Et soulignons comme ça, à la volée, que ça fait quand même un bon moment que nous n’avons pas eu de nouvelles du chef des Sixers, François Labelle (Peter Miller), lui qui, aux dernières nouvelles, n’avait toujours pas digéré la perte de ses diamants.

Il ne devrait d’ailleurs pas falloir beaucoup de temps aux enquêteurs pour additionner un et un dans ce dossier.

Encore moins qu’il en avait fallu à Mélissa Corbeil (Brigitte Paquette) pour comprendre qu’on l’avait piégée à la sortie du bar, la semaine dernière.

Guerre d’ego

«Garde tes amis près de toi, mais garde tes ennemis encore plus près.»

Cette leçon, Daniel Chiasson (Gildor Roy) l’avait bien mise en pratique lorsqu’il a décidé d’enterrer la hache de guerre avec Louis Bourgoin (Stéphane Demers).

De son côté, Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis) semble de plus en plus guider par une arrogance qui pourrait finir par causer sa perte. C’est ce qui l’a poussé à tendre un piège à Mélissa Corbeil, que tout pousse légitimement à poursuivre son combat contre le 31.

Une machination qui était loin d’être à la hauteur des soi-disant standards moraux de celui qu’on se plait à décrire comme l’un des meilleurs enquêteurs du SPGM.

Déjà qu’il y avait des questions à se poser face à l’attitude désagréable au possible que Patrick avait imposée, sans raison apparente, à son collègue Bruno Gagné (Michel Charette) pendant plusieurs épisodes...

Vincent-Guillaume Otis fait d’ailleurs toujours un travail remarquable dans la peau de ce personnage auquel nous voudrions tout de même donner le bon Dieu sans confession, mais qui s’éloigne de plus en plus de la droiture qu’il a jadis incarnée.

La carte cachée?

Enfin, Yves Jacob (Marc Fournier) est sorti assez rapidement de sa fausse retraite pour joindre les rangs des enquêtes indépendantes.

Mais encore là, la question se pose à savoir si ce dernier deviendra un nouveau caillou dans la chaussure des enquêteurs du 31, ou dans celle d’André Dallaire (Pierre-François Legendre) et de Mélissa Corbeil.

Se lancera-t-il à la poursuite de l’équipe qui l’a rejeté? Ou s’est-il retrouvé là, justement, pour avoir une chance de lui prouver sa valeur?

Une manigance de Carl St-Denis (Hugo Dubé) pour garder un œil sur Louis Bourgoin? À suivre...

Encore une fois : «Garde tes amis près de toi, mais garde tes ennemis encore plus près».

Notons finalement que l’auteur devait être une fois de plus particulièrement satisfait de son timing, lui qui aura été assez clairvoyant pour faire tomber entre les mains de ses enquêteurs une affaire d’agression sexuelle pour laquelle l’accusé n’avait eu qu’une tape sur les doigts, et ce, deux jours après l’acquittement bien réel d’un certain Gilbert Rozon.

District 31 sera de retour le lundi 4 janvier 2021 à 19h, sur les ondes d’ICI Télé.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.