Distanciation sociale: pourquoi vous ne devez pas aller chez vos amis en ce moment

Vous mettre en isolement pendant la pandémie de COVID-19 signifie que vous devrez appeler vos amis (en vidéo ou non!) pour passer du temps avec eux.
Au plus fort de la pandémie, ne soyez pas ces gens.
Au plus fort de la pandémie, ne soyez pas ces gens.

On comprend: vous vous ennuyez à la maison et vous aimeriez voir vos amis ou les membres de votre famille, surtout compte tenu du stress que vous ressentez par rapport à la pandémie de coronavirus. Vous n’êtes qu’une seule personne. Rendre visite à une ou à une poignée de personnes, quel mal cela pourrait-il bien faire?

Beaucoup, en fait. Les experts de la santé vous implorent: par prudence, restez à la maison.

Mais un auto-isolement sain ne signifie pas seulement éviter les bars et les restaurants (pas que vous puissiez y aller maintenant de toute façon, désolé); cela signifie également de rester à la maison et de ne pas rendre visite à des amis qui semblent en bonne santé chez eux.

«Vous jouez avec le feu si vous rendez visite à des amis», rappelle Jagdish Khubchandani, titulaire associé et professeur de sciences de la santé à la Ball State University. «À ce stade-ci, nous devons agir comme si tout le monde était infecté. Vous pouvez représenter un risque pour vous-même, votre famille, vos amis et l’ensemble de la communauté.»

Khubchandani souligne une nouvelle étude réalisée en Chine qui suggère que les personnes asymptomatiques propagent le plus la COVID-19. De nombreux cas sont suffisamment bénins pour que vous ne réalisiez pas que vous êtes infecté, et des personnes infectées ont montré des symptômes après des semaines asymptomatiques.

«Vous jouez avec le feu si vous rendez visite à des amis. À ce stade-ci, nous devons agir comme si tout le monde était infecté.»

- Jagdish Khubchandani, Ball State University

C’est pourquoi il est aussi important de rendre votre cercle social aussi petit et «antisocial» que possible dès maintenant.

«Les seules personnes que vous devriez voir sont celles que vous ne pouvez pas éviter: celles qui vivaient avec vous avant le début de cette pandémie et des relations stables comme votre tendre moitié», a déclaré Khubchandani. «Même dans ces cas, c’est avec toutes les précautions, l’hygiène et la distanciation, autant que possible.»

Si vous allez voir votre tendre moitié, vous devez vous assurer qu’il ou elle n’est pas allé(e) ailleurs non plus.

Voir vos amis en personne en ce moment, c’est un peu comme jouer à un jeu de billard où le coronavirus est la boule de choc, a déclaré Kirsten Hokeness, professeure et présidente du département des sciences et de la technologie à l’Université de Bryant et experte en immunologie, virologie, microbiologie, santé et maladies humaines.

«Si la boule blanche est le virus et que vous avez une table pleine de boules à cibler, le “virus” a beaucoup d’options», a-t-elle déclaré. «Votre ami, les personnes avec qui il vit, y compris toute personne plus âgée ou plus à risque.»

«Commencez à retirer ces balles de la table jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus, et maintenant, la “boule blanche” n’a nulle part où aller.»

Sans vaccin contre le coronavirus, le seul moyen dont nous disposons pour limiter la propagation du virus est de l’empêcher de passer d’un hôte à l’autre.

«Le virus a besoin d’un hôte pour continuer», note Hokeness. «Il ne peut pas vivre seul, il a donc besoin de vous et de vos amis comme véhicule pour continuer à se propager. S’il infecte quelqu’un et n’a nulle part où aller, il s’arrête là.»

Lorsque vous continuez à vous réunir, même en très petits groupes, «vous courez le risque de donner au virus une chance de plus de persister dans la population», fait valoir Hokeness.

Il est maintenant temps de passer des appels vidéo au lieu de vous rencontrer en personne.
Il est maintenant temps de passer des appels vidéo au lieu de vous rencontrer en personne.

Pourquoi la distanciation sociale est-elle si difficile à accepter pour certaines personnes? La réponse se trouve dans la deuxième partie de cette expression désormais omniprésente, a déclaré Liz Higgins, thérapeute familiale et fondatrice de Millennial Life Counselling, à Dallas.

«Nous sommes des êtres sociaux. Nous sommes faits pour nous connecter », explique-t-elle. «C’est une expérience physiologique pour nous de vouloir et de désirer une interaction avec les autres. Ce que l’on nous demande de faire pendant cette période va essentiellement à l’encontre de notre composition: la connexion numérique peut certes répondre à ce besoin en partie, mais pas complètement.»

Oui, vous pouvez être confronté à un niveau élevé d’anxiété. Mais n’essayez pas de participer à une dernière rencontre ces jours-ci.

«Mon conseil à une personne qui a de la difficulté avec la distanciation sociale est de vraiment réaliser le fait que cela est temporaire», a déclaré Higgins. «Même si nous ne savons pas avec certitude quand cela prendra fin, nous pouvons affirmer avec certitude que ce sera le cas à un moment donné. Laissez ce fait vous ancrer dans la réalité et rendez ainsi ces gestes temporaires plus faisables.»

Profitez-en pour vous concentrer sur vous-même, a déclaré Higgins. En tant qu’êtres humains, nous avons le désir infini de demeurer connecté à nos amis et notre famille, mais il n’y a pas grand-chose à se raconter en ce moment; toutes nos vies sociales sont plutôt ennuyantes. (S’il y a quelque chose, consolez-vous dans le fait que vous n’êtes pas seul à désirer des contacts humains. Regardez combien de personnes publient sur les réseaux sociaux en ce moment; nous devenons tous un peu fous.)

«Plus vite nous nous mettons en isolement et nous empêchons le virus d’avoir un prochain hôte pour se reproduire et se propager, plus vite nous pourrons commencer à retrouver une certaine normalité.»

- Kirsten Hokeness, professor and chair of the Department of Science and Technology at Bryant University

Trouvez des moyens de maintenir un sentiment de normalité en utilisant la technologie, y compris les applications de vidéoconférence. Le New York Times a rapporté que près de 600 000 personnes ont téléchargé Zoom uniquement dimanche. Rejoignez-les!

Prenez un verre de vin et permettez-vous de chialer un peu sur notre nouvelle normalité (temporaire, qu’on espère aussi courte que possible). Démarrez une discussion en groupe sur laquelle vous cataloguez toutes les choses étranges que vous avez vues en arrière-plan de vos collègues lors de réunions virtuelles.

La distanciation sociale ne signifie pas que vous ne devez plus avoir de contacts sociaux du tout. Mais vous devez le faire à partir de la maison pour le moment.

«Plus vite nous nous mettons en isolement et nous empêchons le virus d’avoir un prochain hôte pour se reproduire et se propager, plus vite nous pourrons commencer à retrouver une certaine normalité», a déclaré Hokeness.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

À VOIR AUSSI: Top 6 des applications gratuites pour s’entraîner à la maison