POLITIQUE
26/02/2020 19:49 EST

Deux nouveaux Ontariens dans la course à la chefferie du Parti conservateur

Les candidatures de Derek Sloan, élu député pour la première fois en octobre dernier, et de Jim Karahalios, un militant ontarien, ont été approuvées par le parti.

THE CANADIAN PRESS/Adrian Wyld
Andrew Scheer (photo d'archives)

OTTAWA — Les candidatures de deux Ontariens ont été approuvées pour participer à la course à la direction du Parti conservateur du Canada, alors que la période d’inscription se termine officiellement jeudi.

Derek Sloan, qui a été élu député pour la première fois en octobre dernier, et le militant ontarien Jim Karahalios ont reçu le feu vert du parti pour se lancer dans la course. Cela signifie qu’ils ont recueilli 1000 signatures et versé un premier dépôt de 25 000 $, première étape des règles de cette course à la direction.

Marilyn Gladu, Leslyn Lewis, Peter MacKay et Erin O’Toole sont déjà en lice. Mais au moins six autres candidats pressentis se bousculent encore pour se conformer aux règles d’inscription d’ici 17 h jeudi; même s’ils réussissent à soumettre leur dossier à temps, rien ne garantit toutefois qu’ils seront tous admis. Le parti doit d’abord vérifier toutes les signatures, puis se réserve le droit d’interroger les candidats avant de prendre une décision.

Parmi ceux qui attendent cette entrevue figure le Québécois Richard Décarie, qui est fermement opposé à l’avortement et soutient que l’homosexualité est un choix personnel. Ce «catholique pratiquant», qui se décrit lui-même comme un «vrai bleu», trouve que le Parti conservateur s’est éloigné de sa base issue de l’Alliance canadienne. Sa candidature est controversée au sein même du parti. Derek Sloan partage certaines de ses idées: il a soutenu le mois dernier que la science n’avait pas clairement exclu la thèse voulant que l’homosexualité soit un choix. Le parti a approuvé l’inscription de sa candidature cette semaine.

Vincent Guzzo, propriétaire de salles de cinéma au Québec, soutient qu’il satisfait aux premières exigences d’inscription, mais qu’il n’a pas encore pris sa décision de se lancer. Il n’est pas sûr que cette course peut s’ouvrir à des candidats qui ne sont pas de l’intérieur du parti, et qu’il pourrait accommoder ses affaires avec une campagne à la direction.

Les membres du parti doivent choisir leur nouveau chef le 27 juin. Le chef actuel, Andrew Scheer, a annoncé son départ en décembre, deux mois après le scrutin fédéral.

À VOIR AUSSI: Survol de la carrière parlementaire d’Andrew Scheer