POLITIQUE
13/09/2019 18:06 EDT | Actualisé 13/09/2019 18:06 EDT

Des propos haineux reviennent hanter deux candidats conservateurs

Arpan Khanna et Ghada Melek avaient partagé ces propos sur les réseaux sociaux il y a plusieurs années.

Paul Chiasson/PC
Le chef conservateur Andrew Scheer

Au lendemain du retrait du candidat conservateur Cameron Ogilvie, en raison de la tenue de propos racistes, au tour d’Arpan Khanna et de Ghada Melek de se faire reprocher d’avoir véhiculé des propos haineux. 

Arpan Khanna, candidat conservateur dans Brampton-Nord, une circonscription de l’Ontario, est pointé du doigt pour avoir tenu des propos discriminatoires à l’encontre de la communauté LGBTQ2+ il y a plus de neuf ans.

C’est la libérale Ruby Sahota qui a publié une photo sur laquelle on peut lire le commentaire d’Arpan Khanna. Commentaire qu’on peut traduire à peu près ainsi: «moi et haroon allons te b—  … si ce f*f reste dans jackswayy.» Le contexte de la publication et du commentaire demeure vague, mais le terme utilisé est clairement péjoratif. 

Aussi dans le clan libéral, Steven Guilbeault a également dénoncé ces propos en retransmettant le tweet de Sahota.

 Le député conservateur s’est excusé de ses paroles offensantes, plus tôt ce matin sur Twitter.

«Je regrette profondément le langage offensant dont je faisais usage dans mon adolescence. Au cours de la dernière décennie, j’ai compris que l’inclusion de la communauté LGBTQ2+ au Canada commence avant tout au sein de nos foyers, sur les lieux de travail, sur les réseaux sociaux et dans les conversations du quotidien. Je présente mes excuses sans équivoque», a-t-il écrit.

Des propos islamophobes

La candidate conservatrice dans la circonscription de Mississauga-Streetsvill, Ghada Melek, a aussi partagé des propos déplacés dans le passé, ce qui l’avait forcée à retirer sa candidature du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario lors des élections provinciales en 2018, ont déclaré un ancien responsable de parti provincial et un organisateur de campagne au National Post.

La consultante financière a maintenant rejoint les rangs du Parti conservateur du Canada. Les propos islamophobes qu’elle avait publiés sur Twitter en 2013 et 2014 étaient «une réponse émotionnelle aux manifestations de masse contre Mohammed Morsi, alors président de son pays natal (Égypte)», défend la candidate.

Ghada Melek avait entre autres partagé une publication du compte American Copt qui mentionnait : «Partout où les islamistes vivent, ça devient un enfer économique. Regardez Detroit». De plus, elle avait mentionné qu’elle « ne saurait pas servir » tous les citoyens de sa circonscription en faisant référence à sa haute diversité. Elle s’est toutefois excusée de ses paroles: «Je comprends que certaines d’entre elles peuvent être offensantes, et je le regrette».

Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, soutient les deux candidats en expliquant que ceux-ci s’étaient déjà excusés pour leurs propos haineux véhiculés antérieurement. «Il est clair que le langage qu’ils ont utilisé était inacceptable et offensant pour la communauté LGBTQ, alors je suis heureux qu’ils se soient excusés», a déclaré Scheer.

Scheer et Khanna seront présents dans la circonscription de Brampton-Nord, ce soir, pour une activité de porte à porte.

 

À VOIR AUSSI: