Vivre

Une inconnue s'incruste dans le défilé Chanel

Une intruse a pris d'assaut la passerelle, repoussée par Gigi Hadid.

Ce mardi 1er octobre, Chanel a fait défiler sa collection printemps-été 2020 sous la verrière du Grand Palais, tradition oblige, point d’orgue de cette Semaine de mode de Paris. Une collection célébrant la liberté et la nonchalance de la Parisienne des années 60, lorsqu’une inconnue a fait irruption sur le podium.

Une apparition à peine remarquée, mais qui a surprise les mannequins défilant dans ces modèles luxueux et estivaux sur les toits de Paris, recréés pour l’occasion.

Une jeune femme, vêtue d’un tailleur en tweed très Chanel, a escaladé la passerelle pour prendre part au défilé. L’air de rien, l’inconnue défile. Personne ne réagit jusqu’à ce que Gigi arrive dans le décor.

Gigi a repoussé l’intruse

Lorsque l’intruse fait face à Gigi Hadid, cette dernière ne se démonte pas et la raccompagne. Le top modèle, très pro, poursuit sa marche, manifestement pas ou peu déstabilisée.

Selon l’AFP, Marie Benoliel, une comédienne française et YouTubeuse connue sous le nom de «Marie S’Infiltre» a revendiqué dans la foulée cette intrusion.

Les agents de sécurité s’en sont rendus compte trop tard et ont couru derrière elle, mais il était déjà impossible de l’arrêter.

«Ce n’était ni prévu, ni prémédité», a déclaré à l’AFP une porte-parole de Chanel. «On aurait préféré que cela n’arrive pas, mais on ne va pas en faire un drame».

Le printemps-été de Chanel très féminin

Beaucoup de mini, de tweed, de combi-shorts et robes, de couleurs vives cohabitant avec des nuance plus sombres, de volants, de plissés, de chaussures délicates qui dessinent des silhouettes féminines et délicates.

«Les toits de Paris m’évoquent l’atmosphère de la Nouvelle Vague. Je voyais des silhouettes marchant sur les toits. J’ai pensé à Kristen Stewart jouant Jean Seberg et à toutes les actrices que Gabrielle Chanel habillait à l’époque», a souligné dans une note de défilé Virginie Viard, directrice artistique de la maison.