Vivre

Défi Santé: où en sont les Québécois?

«25% des Québécois ne mangent jamais de fruits et légumes!»

Le 15e Défi Santé s’est clos à l’Assemblée nationale à Québec ce jeudi 9 mai en présence des députés, tous ambassadeurs de ce mois au cours duquel on s’engage à suivre de saines habitudes de vie. 100 000 personnes y ont participé cette année. Le but de l’opération? Manger au moins 5 portions de fruits et légumes par jour (objectif 5). Bouger au moins 30 minutes par jour. Et pour les jeunes, c’est au moins 60! (objectif 30). Prendre un moment pour se détendre chaque jour (objectif Zen).

«Ce défi ne devrait pas se contenter de durer un mois - avril - et les saines habitudes de vie devraient devenir la norme, mais la réalité est tout autre.»

- Dr Martin Juneau

Le HuffPost Québec a joint Dr Martin Juneau, directeur des services professionnels, de la prévention et de la réadaptation cardiovasculaire à l’Institut de Cardiologie de Montréal, pour faire le point sur les habitudes de vie des Québécois.

Une situation très préoccupante

Au Québec, 63 % des adultes ont un surplus de poids, dont 27 % sont obèses. On constate une hausse inquiétante des décès liés aux maladies coronariennes chez les jeunes adultes de 25 à 50 ans.

« 25% des Québécois ne mangent jamais de fruits et légumes!» explique Dr Martin Juneau.

«Je constate tous les jours que les baby boomers font bien plus attention que les jeunes. Il est désormais courant de voir du diabète de type 2 chez des adolescents de 15 ans, c’était impensable il y a quelques années. Idem pour les problèmes cardiovasculaires chez les jeunes hommes et femmes, conséquences de l’obésité et du diabète. Devant cette tendance, il est plus important que jamais de poursuivre nos actions en prévention pour faire bénéficier la population des nombreux bienfaits liés à l’adoption de saines habitudes de vie, que ce soit pour leur santé physique, mentale et même cognitive!»

Des chiffres alarmants

45 % des adultes Québécois ne font pas au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée ou élevée par semaine.

Le quart des Québécois estiment vivre un stress élevé au quotidien.

Et les jeunes? 51 % des jeunes Québécois de 4 à 18 ans ne mangent pas au moins 5 portions de fruits et légumes par jour.

95 % des jeunes Québécois de 5 à 19 ans n’atteignent pas 12 000 pas par jour, soit l’équivalent de la recommandation d’au moins 60 minutes d’activité physique quotidienne.

«Il y a des prises de conscience, mais la malbouffe est partout. La consommation de sucre et le nombre de calories consommées est bien trop important, sans compter qu’on ne bouge pas assez. Peu de moyens sont mis en oeuvre et c’est totalement déplorable. On dépense sans compter pour les soins avancés, mais peu en prévention, alors que travailler en amont serait pourtant la solution.»

L’urgence

«Ce qu’il faut revoir d’urgence pour des habitudes plus saines? Notre assiette! Le nouveau Guide alimentaire canadien 2019 va dans le bon sens selon moi, en mettant l’emphase sur plus de fruits et légumes - et aussi plus de protéines végétales. Comme je le dis souvent, le plus gros facteur de risque, c’est la pauvreté. La malbouffe n’est pas chère; bien manger, ça l’est plus. Il faudrait subventionner les maraîchers, taxer les boissons sucrées, agir concrètement. Ce n’est pas un problème québécois, mais bien mondial. »

Des petits pas pour de grands résultats

Toutes les études démontrent que passer d’un état totalement sédentaire à 15 minutes de marche par jour a des effets bénéfiques significatifs sur la santé. Comme le recommande par ailleurs Santé Canada : l’activité physique est un élément essentiel d’un mode de vie sain. L’activité physique régulière peut contribuer à réduire les risques de mort prématurée et de maladies chroniques comme les coronaropathies, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), l’hypertension, le cancer du côlon, le cancer du sein, le diabète de type 2 et l’ostéoporose.

« En moyenne, les Québécois passent 4 heures par jour devant la télé ! Alors que la première raison d’inactivité, c’est le manque de temps…. Ironique?! Il n’est pas nécessaire d’aller au gym, la simple marche suffit et a des effets incroyablement bénéfiques sur la santé. » - Dr Martin Juneau.

Le Défi Santé, une excellente vitrine, mais…

Une 15e édition qui se referme avec des chiffres de participation encourageants. 100 000 Québécois ont participé au Défi Santé 2019, 630 municipalités et communautés locales l’ont appuyé ainsi que 331 services de garde en milieu scolaire, ce qui représente également 50 000 élèves.

«C’est très bon de revenir sur le message, mais le danger, c’est que le public ne l’entende plus et qu’il lui tombe sur les nerfs. Il n’est pas bon non plus que nous passions pour des ″preachers″. On est là pour donner les données scientifiques, mais dans le fond, on sait bien que chacun fait ce qu’il veut.»