Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le nouveau défi «casse ta glace»: pour qui et pourquoi?

Un couple québécois lance ce défi qui va plus loin que de s’immerger dans l’eau glacée.
Défi «Brise la glace».
Défi «Brise la glace».

Avez-vous entendu parler du défi «Casse ta glace» lancé ce mois de février? Avec le mot-clic #OnekaBreakTheIce, on vous invite à partager un cliché de vous - sur Facebook et Instagram - vous immergeant dans l’eau glacée. C’est le défi impulsé par le couple Philippe Choinière, copropriétaire de Oneka avec sa conjointe Stacey Lecuyer. Des fans de cette pratique hivernale.

Avant d’aller plus en avant, il est spécifié sur le site de la marque Oneka - marque de soins pour la peau, notamment - que ce défi n’est pas pour tous. L’immersion dans le froid est une pratique qui peut ne pas convenir à tout le monde. On peut lire également que si vous avez des conditions de santé particulières, il est recommandé de consulter votre médecin avant de vous y adonner. Les femmes enceintes doivent également s’abstenir. Il est aussi spécifier d’éviter l’alcool et la drogue au moment d’entrer dans l’eau froide ou de vous coucher dans la neige.

«L’idée de ce défi est de jouer avec l’inconfort pour améliorer votre qualité de vie», explique Philippe Choinière au HuffPost Québec. Prenez cette phrase «Casse ta glace» au sens littéral, mais embrassez également le sens métaphorique de la phrase, c’est-à-dire: «briser l’inconfort que représente cette pratique.»

Pourquoi ne pas accueillir l’inconfort, l’apprivoiser. Telle est la philosophie qui se cache derrière ce défi. Une manière de dire aussi que nous ne sommes pas victimes ou témoins passifs de ce qui nous arrive, ou des situations comme celle que nous vivons en ce moment, mais que nous pouvons prendre le lead et profiter du moment présent, selon l’initiateur du défi.

Repousser ses limites

Un dépassement de soi, certainement. Mais pour Philippe Choinière, ces bains hivernaux remontent à l’enfance et sont devenus une pratique familiale, quasi quotidienne dans son cas. «Je reste une minute dans l’eau glacée, le soir, mais je connais bien mon corps. Je pratique depuis longtemps. Je conseillerais pour les novices d’y aller tout en douceur, de ne surtout pas se garrocher!»

Ne pas se «garrocher», non, en effet!

Sur le site, encore, le couple partage une vidéo de la référence en matière d’immersion dans l’eau glacée: Wim Hof, surnommé «l’homme de glace», qui a à son actif plusieurs records de survie dans des conditions glaciales. Sa méthode consiste à prendre de grandes inspirations par intermittence, ce qui faciliterait la baignade en eau froide. Les bienfaits de cette pratique seraient notamment d’augmenter le niveau d’énergie, la qualité du sommeil, en plus de réduire le stress.

Pour débuter, voici une vidéo (en anglais) du pro hollandais qui dispense 5 astuces pour prendre une douche froide, un bon début avant de se lancer dans un étang glacé.

«Les bains glacés m’énergisent, me revigorent. Je le fais tous les jours, mon corps est entraîné et réagit. C’est très puissant!», détaille M. Choinière qui a lancé ce défi après avoir partagé un cliché de lui, nu, sortant d’un bain glacé, c’était en janvier. «Cette photo en forme de blague a généré une telle réponse et un tel engouement que l’idée est née, ainsi, avec vraiment l’envie de s’amuser, de jouer.»

Une autre façon d’appréhender l’hiver et la période, mais une fois encore, soyez prudents!

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.