Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Décès de SOPHIE, artiste, productrice et icône trans, à 34 ans

La musicienne avait notamment collaboré avec Madonna, Rihanna ou encore Charlie XCX.
Images de la chanteuse SOPHIE lors du défilé femmes printemps-été de Louis Vuitton le 1er octobre 2020 à Paris.
Images de la chanteuse SOPHIE lors du défilé femmes printemps-été de Louis Vuitton le 1er octobre 2020 à Paris.

C’est un coup dur pour le monde de la musique. La chanteuse et productrice Sophie Xeon, plus connue sous son nom de scène SOPHIE, est décédée à l’âge de 34 ans ce samedi 30 janvier.

«C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons que la musicienne et productrice SOPHIE est morte ce matin aux alentours de 4 heures à Athènes», a annoncé son équipe dans un communiqué relayée par The Guardian.

«SOPHIE a été la pionnière d’un son nouveau, l’une des artistes les plus influentes de la dernière décennie», poursuit son équipe dans le message. «Non seulement grâce à ses productions et sa créativité ingénieuses, mais aussi pour le message et la visibilité qui ont été atteints. Une icône de la libération.»

Dans un communiqué publié sur Twitter, son label Transgressive précise que «fidèle à sa spiritualité, elle est montée pour admirer la pleine lune, a glissé accidentellement et est tombée».

Habituée à travailler dans l’ombre

SOPHIE avait sorti son premier single Nothing More To Say en 2013, mais c’est le morceau Bipp (en), qui la fera connaître auprès du grand public. Mais la chanteuse, originaire de Glasgow, était plutôt habituée à travailler dans l’ombre, où elles instillait sa pop souvent qualifiée de futuriste. Elle avait notamment collaboré avec la reine de la pop Madonna, Rihanna, Charli XCX, ou encore MØ.

Elle sortira toutefois, au plus grand bonheur de ses fans, un album studio en 2018 intitulé Oil of Every Pearl’s Un-Insides. Un opus pour lequel elle sera d’ailleurs nommée au Grammy du meilleur album dance/électronique.

SOPHIE était également une icône et un modèle pour la communauté LGBT+ à travers le monde. En octobre 2017, alors que plusieurs médias s’interrogent depuis plusieurs années sur son identité de genre, elle publie le clip de son morceau It’s Okay To Cry, où elle apparait entièrement nue. Une publication que beaucoup interprèteront comme son coming-out trans.

Dans les mois qui suivent la parution de ce clip, elle parlera de sa transidentité à plusieurs reprises dans les médias. «Être une femme trans c’est prendre le contrôle pour que votre corps soit plus en phase avec votre âme et votre esprit, pour qu’ils arrêtent de se battre l’un contre l’autre et de lutter pour survivre», expliquait-elle au magazine Paper en juin 2018.

Suite à l’annonce de son décès, la chanteuse a reçu une pluie d’hommages sur les réseaux sociaux, notamment de la communauté queer. L’artiste Chris lui a notamment a rendu un vibrant hommage sur Instagram.

«SOPHIE s’est rebellée contre la société étroite et normative en étant un triomphe absolu, à la fois en tant qu’artiste et en tant que femme. Je ne peux pas croire qu’elle soit partie. Nous devons honorer et respecter sa mémoire et son héritage. Chérissez les pionniers.”

«Notre communauté a perdu une icône, une pionnière et une visionnaire, a réagi la mannequin et activiste trans Munroe Bergdorf sur Twitter. J’ai le cœur brisé».

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.