NOUVELLES
03/09/2019 15:16 EDT | Actualisé 03/09/2019 15:32 EDT

Le reporter Pierre Nadeau est décédé à 82 ans

Il souffrait de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années.

Paul Chiasson/La Presse canadienne
Pierre Nadeau entouré de sa fille Pascale Nadeau et de ses petits-enfants Alexandra et Julien après avoir reçu le Grand Prix de l'Académie au gala des prix Gémeaux en septembre 2001.

Le célèbre journaliste Pierre Nadeau est décédé ce mardi, 3 septembre, à l’âge de 82 ans.

Sa fille, la journaliste et chef d’antenne de Radio-Canada Pascale Nadeau, a confirmé la nouvelle dans un message publié sur son compte Twitter.

“Le coeur brisé, je vous annonce que ce matin, tout doucement, dans mes bras, est décédé mon courageux, résilient et combatif père, Pierre Nadeau. Je te souhaite le plus beau des voyages”, a-t-elle écrit un peu avant 15 h.

Véritable institution au sein du milieu du journalisme québécois, mais aussi vedette de la télévision au sein de la population, M. Nadeau souffrait de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années.

Il avait annoncé publiquement qu’il était atteint de cette maladie dégénérative lors d’un passage derrière le micro de l’émission de Christiane Charette en décembre 2008.

C’est après avoir découvert que “quelque chose ne tournait pas tout à fait rond”, au retour d’un tournage en Cisjordanie, que le reporter chevronné avait pris la décision de s’”éloigner un peu du métier qui, de toute façon, se serait éloigné de (lui)”, avait-il alors confié.

Une carrière bien remplie

Né à Montréal en 1936, Pierre Nadeau a amorcé sa carrière à la station radiophonique CJBR, à Rimouski, avant de mettre le cap sur Paris, où il a été reporter pour l’Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF).

À son retour au Québec, à la fin des années 1950, il est embauché par Radio-Canada, qui lui confie l’animation de l’émission de télévision “Caméra” à compter de 1962, avant de le nommer correspondant à Paris en 1965.

Pierre Nadeau passera ainsi plus de 25 ans à l’emploi de la société d’État - on le verra successivement aux émissions “Le 60” et “Pierre Nadeau rencontre”, notamment, puis à la barre du segment d’affaires publiques “Le Point” au téléjournal.

Au cours de ses années à la SRC, il s’est distingué comme reporter, couvrant des événements majeurs aux quatre coins de la planète.

À l’aube des années 1980, il fait le saut à TVA. Pendant ces quelques années passées chez le concurrent, il coproduira et animera des émissions de variétés, dont “Ferland-Nadeau en direct”, avec Jean-Pierre Ferland, en plus de présenter la série historique judiciaire “Les Grands Procès”.

Après ce bref passage du côté de TVA, Pierre Nadeau rentre au bercail et anime, sur les ondes de Radio-Canada, l’émission “Enjeux”.

De nombreuses récompenses

La carrière de Pierre Nadeau a été jalonnée de prix. Il a été récompensé à maintes reprises pour l’excellence de son travail, que ce soit par des institutions, par le public ou par ses collègues.

En 1992, il est fait chevalier de l’Ordre national du Québec, avant d’être nommé, en 2009, officier de l’Ordre du Canada.

Lauréat de six trophées Gémeaux, Pierre Nadeau remporte en 2001 le Grand Prix Gémeaux de l’Académie de la télévision et du cinéma. Un an plus tard, le Festival de Banff le sélectionne parmi les 50 personnalités les plus célèbres des 50 premières années de la télévision du Canada.

En 2008, ses collègues du domaine journalistique lui décernent le prix Judith-Jasmin pour l’ensemble de sa carrière.

Cliquez sur la galerie ci-dessous pour voir les nombreuses réactions sur Twitter...

Galerie photo Réactions au décès de Pierre Nadeau Voyez les images

 

À voir aussi: Les hauts et les bas d’un travailleur humanitaire