POLITIQUE
10/10/2019 23:31 EDT | Actualisé 11/10/2019 00:09 EDT

Voici quelques citations tirées des points de presse après le débat des chefs

Certains chefs ont dû préciser des propos tenus durant le débat.

Voici quelques citations des chefs de parti lors des points de presse qui ont suivi le débat électoral en français de jeudi soir:

Justin Trudeau, Parti libéral

“Il n’y a pas de projet d’oléoduc sur le Québec. Il n’y a pas d’acceptabilité sociale pour ça. Nous nous opposons à imposer un oléoduc sur le Québec. C’est le plan d’Andrew Scheer.”

“Un gouvernement fédéral n’a rien à dire sur le certificat de sélection (des immigrants). C’est au Québec de déterminer les questions par rapport au certificat. Pour la citoyenneté, c’est fédéral. Là, il n’y aura pas de test de valeur.”

“Le certificat de sélection n’a rien à voir avec la citoyenneté canadienne. J’ai confiance que le Québec va poser des questions pertinentes.”

Andrew Scheer, Parti conservateur

“Je lance le défi à M. Blanchet pour (qu’il dise) pour qui il va voter en 2022 aux élections provinciales. Les Québécois doivent savoir que M. Blanchet va travailler juste pour les souverainistes, contre (le premier ministre François) Legault.”

“Les Québécois ne sont pas intéressés par la balance du pouvoir. Ils veulent que leurs élus siègent autour de la table de décision. Tout dépend de qui est premier ministre. Si c’est Justin Trudeau, c’est non au formulaire d’impôt unique, c’est non à régler les passages illégaux à nos frontières, c’est oui aux grands déficits, c’est oui aux hausses d’impôt.”

“Il faut faire la distinction entre l’incitation à la violence, les propos haineux et les opinions avec lesquelles on n’est pas d’accord. On a le droit de ne pas être persécuté à cause de son orientation sexuelle, de sa race et de sa religion. Il faut protéger la liberté de parole. Il ne faut pas donner trop de pouvoir au gouvernement pour qu’il contrôle la liberté de parole au prix de débats légitimes.”

Yves-François Blanchet, Bloc québécois

“La tradition du Bloc québécois est de porter les consensus à l’Assemblée nationale.”

“Il y a quelque chose d’incohérent à avoir un chef de parti qui commence à chercher comment toucher l’autre, qui arrive à la fin d’une campagne électorale où on a dit “ah, le Bloc ne parle pas d’indépendance” et qui là, dit soudainement que c’est le fondement de toute action.” - à propos d’Andrew Scheer

“La totalité des candidats du Bloc québécois souhaitent que le Québec dispose de tous les attributs de la souveraineté. Ça va se faire à la manière et au rythme des Québécois. L’époque des incantations agressives est un peu passée. Mais on en parle partout et on en parle tout le temps parce que les gens nous posent des questions.”

“Je voterai en faveur de ce qui est bon pour le Québec et je voterai contre ce qui est mauvais pour le Québec, comprenant bien qu’entre les deux, on va négocier des gains. la limite, on va arracher des gains pour le Québec.”

Jagmeet Singh, Nouveau Parti démocratique

“On trouve qu’il y a beaucoup de personnes à travers le pays, incluant le Québec, qui sont excitées par nos propos et nos valeurs.”

“Je ne veux pas m’ingérer, je ne veux pas intervenir dans ce cas parce qu’il y a une poursuite et je respecte le droit d’avoir une poursuite. Ce que je veux faire, c’est de gagner le coeur des gens.” - concernant la loi québécoise sur la laïcité

“J’ai toujours été très clair là-dessus: je suis très opposé à ce projet, j’y ai été opposé, je vais continuer de m’opposer demain et je vais continuer de travailler contre.” - à propos du projet d’expansion de l’oléoduc Trans Mountain

Elizabeth May, Parti vert

“Avons-nous l’autorité morale pour mettre fin à la civilisation humaine avant la fin de nos petits-enfants?”

“Nous ne pouvons accorder notre appui à un parti ou une combinaison de partis qui ne mettrait pas en oeuvre un plan d’action pour éviter la catastrophe qui nous attend. (...) J’espère travailler avec tous les chefs de parti, mais je ne suis pas satisfaite du plan des néo-démocrates, ni de celui des libéraux, ni de celui inexistant des conservateurs.”

“Tout comme arrêter l’oléoduc Trans Mountain ou mettre fin aux subventions aux entreprises pétrolières, la taxe sur le carbone ne représente qu’une petite partie de ce qu’on peut faire pour lutter contre les changements climatiques. Mettre tous ces éléments ensemble, ce n’est pas suffisant.”

Maxime Bernier, Parti populaire du Canada

“Moi, je n’ai jamais rien pris pour acquis en politique. Je fais de mon mieux. Je pense bien pouvoir être réélu en Beauce, mais je ne prends rien pour acquis. Je pense que M. Scheer était un peu arrogant en exprimant ces paroles-là, mais on verra bien. J’ai confiance aux Beaucerons, j’ai confiance que je puisse être réélu.” - à propos de Scheer qui lui a dit qu’il ne serait pas réélu

“Avant d’être chef d’un parti, je veux être d’abord député de Beauce et continuer à les représenter fièrement. Et effectivement, je n’ai pas été très présent lors du début de la campagne en Beauce, (...) et je vais terminer la campagne avec les Beaucerons.”

À voir également: