NOUVELLES
07/10/2020 09:23 EDT | Actualisé 07/10/2020 09:25 EDT

Pour Biden, pas de débat avec Trump s'il est toujours infecté

«Je pense que nous allons devoir suivre des directives très strictes. Trop de gens ont été infectés et c’est un problème très grave», a averti le candidat démocrate.

Prendre ses distances et ses précautions. Joe Biden, candidat démocrate à la présidence américaine, a déclaré ce mardi 6 octobre que le deuxième débat présidentiel du 15 octobre ne devrait pas avoir lieu si Donald Trump est toujours infecté par le coronavirus.

“Je pense que s’il a encore la COVID, nous ne devrions pas avoir de débat”, a déclaré Joe Biden lors d’une conférence de presse dans le Maryland. Il a toutefois ajouté qu’il baserait sa participation au débat sur les recommandations d’experts médicaux.

“Trop de gens ont été infectés et c’est un problème très grave”

“Je pense que nous allons devoir suivre des directives très strictes. Trop de gens ont été infectés et c’est un problème très grave”, a-t-il déclaré, évoquant probablement la vague de contaminations dans le camp républicain lors de la cérémonie de présentation de la juge Amy Coney Barrett

L’ancien vice-président a également déclaré qu’il attendait avec impatience le débat, qui devrait avoir lieu à Miami. “J’ai hâte de pouvoir débattre avec lui. Mais j’espère juste que tous les protocoles seront suivis, ce qui est nécessaire en ce moment”, a-t-il déclaré.

À noter que depuis leur premier débat chaotique, de nouvelles règles ont été ajoutées pour les prochains débats, notamment pour celui de Kamala Harris et Mike Pence. Entre autres: l’interdiction de couper la parole à celui qui parle et d’un point de vue sanitaire la séparation des candidats par une paroi en plastique

Un retour de Trump savamment orchestré 

Encore malade du coronavirus, Donald Trump a quitté lundi l’hôpital et a dès son retour à la Maison-Blanche retiré son masque et appelé les Américains à “sortir” avec prudence, après avoir promis de reprendre bientôt sa campagne électorale.

Dans une mise en scène savamment orchestrée, le président des États-Unis est descendu de l’hélicoptère qui l’a amené du Centre médical militaire Walter Reed, a traversé la pelouse en saluant les caméras qui l’attendaient avant de grimper les marches vers le balcon de sa résidence.

Là, l’air malgré tout crispé, il a ajusté sa veste, retiré son masque et levé les pouces. Un geste de défi pour un dirigeant qui pendant des mois a affiché son dédain pour ceux qui se couvrent le visage pour se protéger de la COVID-19.

 

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!