NOUVELLES
18/05/2020 13:18 EDT

Le Danemark propose un dépistage de la COVID-19 à tous les adultes

Le pays a enregistré la plus faible hausse de cas en deux mois.

Claus Bech/Ritzau Scanpix via ASSOCIATED PRESS
Une personne est testée dans une installation à l'hôpital Holbaek, au Danemark (photo d'archives)

Le Danemark a annoncé lundi que tous les adultes asymptomatiques qui le souhaitaient allaient pouvoir être testés au nouveau coronavirus, tandis que le pays a enregistré la plus faible hausse de cas en deux mois.

«Tous les adultes au Danemark ont la possibilité de prendre de leur propre chef un rendez-vous pour un test de COVID-19 (...) sur le site www.coronaprover.dk», a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué, précisant que les prises de rendez-vous étaient d’abord disponibles pour les personnes entre 18 et 25 ans.

Jusqu’à présent, seuls ceux présentant des symptômes pouvaient être dépistés, après avoir obtenu l’accord de leur médecin traitant.

Entre dimanche et lundi, 41 nouveaux cas de maladie COVID-19 ont été enregistrés, la plus faible hausse depuis la mi-mars, portant le total à 11 166 cas.

«Nous avons ramené le taux d’infection à un niveau très bas. Il est impératif qu’il n’y ait pas de poches d’infection cachées pouvant faire remonter la circulation du virus», a expliqué le ministre de la Santé, Magnus Heunicke, cité dans le communiqué.

Un fois le rendez-vous pris en ligne, le test sera effectué dans l’un des centres de dépistage installés dans d’immenses tentes blanches dans 16 villes du pays.

Il s’agit d’un test virologique qui détermine la présence effective actuelle du virus dans l’organisme et non d’un test sérologique qui permet de mettre en lumière une éventuelle contamination passée grâce à la présence d’anticorps.

Après avoir annoncé des mesures sévères dès le 11 mars, le Danemark a été le premier pays à rouvrir ses écoles maternelles et primaires, le 15 avril.

Depuis, nombreuses sont les restrictions à avoir été levées: réouverture des petites entreprises de soins à la personne comme les salons de coiffure et les tatoueurs, puis des centres commerciaux et grands magasins et enfin des restaurants et cafés.

Cette réouverture n’a pas entraîné de hausse du taux d’infection, lequel a même baissé, passant de 1 fin avril à 0,7 lors de la première semaine de mai, selon les analyses de l’Autorité de contrôle des maladies infectieuses (SSI).

Ce taux dit aussi de «reproduction» mesure la moyenne de gens qu’une personne atteinte de la maladie du Covid-19 va à son tour contaminer.

En tout, 548 personnes sont mortes au Danemark depuis le début de la pandémie.

À VOIR AUSSI: Coronavirus: des élèves vont à l’école dans le plus grand stade de Copenhague