NOUVELLES
16/12/2019 18:03 EST | Actualisé 16/12/2019 18:08 EST

Cyberintimidation: Nathalie Roy fait un signalement à la SQ

Mme Roy a confirmé avoir porté plainte à la police pour des propos qui «portaient atteinte à son intégrité physique».

THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot
Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications (photo d'archives)

La députée de Montarville Nathalie Roy, de la Coalition avenir Québec (CAQ) a annoncé lundi avoir fait un signalement à la SQ pour des messages qu’elle a reçus.

Mme Roy, qui est également ministre de la Culture et des Communications, a confirmé avoir porté plainte à la police pour des propos qui «portaient atteinte à son intégrité physique».

Selon l’attachée de presse de la ministre, la plainte a été déposée vendredi à la suite de messages reçus dans la foulée de la publication sur les réseaux sociaux d’une vidéo virale de la députée de QS Catherine Dorion, dans laquelle la ministre semblait ne pas répondre directement à des questions. 

Le signalement a été fait auprès du Service de renseignement de la sécurité de la Sûreté du Québec «à la suite de dérapages», s’est-elle contentée de préciser dans une déclaration transmise à La Presse canadienne.

Pour sa part, la députée solidaire Christine Labrie, qui a ébranlé ses collègues de l’Assemblée nationale et la population le mois dernier en rapportant des exemples de messages haineux qu’elle recevait, a aussi décidé de porter plainte à la police.

Dans un message transmis sur Facebook, elle a expliqué qu’elle a décidé d’agir en cohérence avec ce qu’elle avait dit à l’Assemblée nationale, le mois dernier, en rapportant des exemples de messages haineux.

La vice-présidente de l’Assemblée nationale, Chantal Soucy, avait affirmé que l’hostilité manifestée en ligne envers les femmes était une cause directe de leur hésitation à s’engager en politique.

À VOIR AUSSI: Voici le genre d’insultes que les députées de Québec solidaire reçoivent en ligne