OPINION
22/11/2019 16:37 EST

Crise du propane: les agriculteurs du Québec instrumentalisés par le CN

Comment expliquer que nous apprenions, après seulement deux jours de conflits, qu’il y a un manque d’approvisionnement?

shaunl via Getty Images

Le conflit de travail opposant le Canadien National (CN) à ses syndiqués est un coup dur pour les agriculteurs québécois. La livraison de propane aux exploitations agricoles est paralysée alors que les producteurs de grains sont aux prises avec des conditions de récolte très difficiles. Le propane est indispensable au séchage des grains, mais aussi pour le chauffage des bâtiments dans de nombreux élevages, notamment porcins et avicoles, à cette période de l’année.

L’élevage des veaux de lait en dépend aussi. Il y a également des besoins dans le secteur maraîcher pour les entrepôts. Des pertes énormes sont à prévoir si l’approvisionnement n’est pas rétabli rapidement. Le stress que vivent les familles agricoles touchées est immense et l’impression que le secteur agricole a été délibérément instrumentalisé se confirme de plus en plus.

Le CN connaissait depuis plusieurs semaines la date prévue du déclenchement de la grève des 3 200 chefs de train, agents de train et agents de triage.

L’entreprise est au courant des besoins en propane de ses clients et des distributeurs pour cette période de l’année. Comment expliquer que nous apprenions, après seulement deux jours de conflits, qu’il y a un manque d’approvisionnement?

Le gouvernement canadien doit s’assurer que l’entreprise fasse tout en son pouvoir pour pallier la situation intenable dans laquelle se trouvent les producteurs agricoles.

Et nous apprenons maintenant, par la conférence de presse du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonathan Julien, que 7 millions de litres dorment dans des gares de triage et pourront être acheminés sur le marché québécois incessamment.

Pourquoi ne pas avoir révélé cette information plus tôt?

Avec un bénéfice net de 4,3 G$ en 2018 et de 3,3 G$ pour les neuf premiers mois de 2019, l’entreprise peut se permettre de bien desservir sa clientèle. Or, il devient de plus apparent que le CN a mal planifié la situation ou, plus simplement, décidé d’utiliser les agriculteurs pour faire monter la pression.

Les ministres du Transport et de l’Agriculture du Canada, Marc Garneau et Marie-Claude Bibeau, doivent intervenir auprès du CN et exiger expressément qu’il priorise le transport du propane pendant toute la durée du conflit. Le gouvernement canadien doit s’assurer que l’entreprise fasse tout en son pouvoir pour pallier la situation intenable dans laquelle se trouvent les producteurs agricoles.