DIVERTISSEMENT
13/02/2020 09:33 EST

Il a eu l'idée du crime parfait avec un «Où est Charlie»!

Cet Américain fait le buzz sur les réseaux sociaux avec cette vidéo sur «Où est Charlie». Le pire crime qu'on puisse imaginer.

Capture d'écran TikTok / Blake Messick
Un plan machiavélique pour faire disparaître Charlie!

Où est Charlie? À cause de ce jeune homme, vous n’êtes pas près de le trouver. Dans une vidéo postée sur Twitter et TikTok le 11 février, Blake Messick raconte en détail comment organiser le crime parfait.

Blake a acheté un exemplaire de “Où est Charlie” puis a scanné une par une les pages du livre. Grâce à Photoshop, il a effacé numériquement tous les “Charlie” qu’il a pu trouver avant d’imprimer ces images modifiées. Il a ensuite collé soigneusement ces illustrations par dessus les pages du livre, avant de le ramener à la librairie prétextant un erreur. De quoi rendre fou le prochain acquéreur du livre.

Un plan machiavélique pour lequel Blake a d’ailleurs spécifiquement appris à se servir du logiciel Photoshop. Et en vidéo, ça donne ça:

“Mon idée du crime parfait? Je vous montre”

Blake Messick n’en est pas à son premier buzz. Le jeune homme de 20 ans cumule des millions de vues sur la plateforme vidéo ludique TikTok. Il s’est confié au Huffpost sur ce sujet. “J’ai réalisé beaucoup d’autres vidéos qui sont devenues virales et ont reçu la même réaction. La plupart d’entre elles peuvent être trouvées facilement sur mon TikTok.” Sa vidéo de “Où est Charlie?” y cumule déjà 1,3 million de “J’aime”.

Si faire des vidéos comme celle-là peut avoir l’air d’être un passe-temps, c’est un véritable métier pour Blake Messick: “C’est à la fois un hobby et mon vrai travail, je le fais depuis presque 8 ans et je n’ai que 20 ans.”

Lorsqu’on l’interroge sur l’authenticité de ses vidéos, le jeune créateur explique: “Certaines parties de chaque vidéo que je fais sont amplifiées pour le contenu, mais je trouve aussi que la meilleure façon de faire quelque chose, c’est de le faire sincèrement!”

Une chose est sûre, vous n’avez pas fini d’entendre parler de Blake Messick.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.