NOUVELLES
13/05/2019 07:58 EDT | Actualisé 13/05/2019 10:17 EDT

Un autre possible règlement de comptes lié au crime organisé

C’est la troisième fusillade à survenir dans la région de Montréal en huit jours à peine.

Mario Beauregard/La Presse canadienne

TERREBONNE, Qc —Un homme a été tué par projectiles d’arme à feu lors d’une fusillade qui a éclaté dimanche soir devant une résidence du secteur Lachenaie à Terrebonne, au nord-est de Montréal.

La personne qui a ouvert le feu est parvenue à prendre la fuite vers une destination inconnue avant l’arrivée des premiers agents du Service de police de Terrebonne dans le secteur surtout résidentiel où l’attentat a eu lieu.

La victime était âgée de 42 ans. Les circonstances exactes de l’assassinat restent à être établies.

Puisque la police croit que l’affaire pourrait être un règlement de comptes lié aux activités du crime organisé, la direction de l’enquête a été transmise à la Sûreté du Québec (SQ). Les agents de l’escouade des crimes contre la personne de la SQ déploieront un poste de commandement sur les lieux, lundi, afin que les gens qui auraient des informations à transmettre sur cette affaire puissent rencontrer les policiers.

C’était la troisième fusillade à survenir dans la région de Montréal en huit jours à peine.

Vendredi soir dernier, un homme a ouvert le feu dans un restaurant bondé du boulevard Leduc dans le secteur du quartier DIX30 à Brossard, en Montérégie, atteignant un individu âgé de 25 ans qui a succombé à ses blessures au cours de la nuit à l’hôpital. Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) ne rapporte pas encore d’arrestation à propos de cette affaire

Et le 4 mai dernier, en fin de soirée, un homme qui était identifié à la mafia italienne, Salvatore Scoppa, a été la cible de coups de feu dans l’entrée d’un hôtel de Laval situé sur la voie de desserte de l’autoroute 15. Le tireur est toujours au large.

La police de Laval lance le “projet Répercussion”

Le Service de police de Laval (SPL) a annoncé lundi matin, la mise sur pied du “projet Répercussion”, qui vise à assurer une plus grande présence policière sur les lieux fréquentés par des individus liés au crime organisé, une semaine après le meurtre de Salvatore Scoppa, dans un hôtel de Laval.

“Lors de cet événement violent, plusieurs coups de feu ont été tirés alors que des centaines de personnes étaient présentes, y compris des enfants. Plusieurs d’entre eux ont même cru en la présence d’un tireur actif et ont été grandement touchés par cet événement” a expliqué lundi matin, le SPL, dans un communiqué.

Le directeur du SPL, Pierre Brochet, a indiqué que ces événements étaient inacceptables:

″Nous n’hésiterons pas à doubler nos efforts pour maintenir, à tout prix, la sécurité des citoyens”, ajoutant ”qu’un individu a fait feu à plusieurs reprises à l’intérieur de l’hôtel sans se soucier des répercussions. C’est inadmissible!”

La Sûreté du Québec (SQ) et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) participeront aussi au “projet Répercussion”.

Le SPL a spécifié que “les membres de ce projet seront omniprésents dans des lieux fréquentés par des individus liés au crime organisé, notamment les bars, les restaurants et les établissements licenciés.”