NOUVELLES
29/05/2020 11:51 EDT

Le Québec dépasse le cap des 50 000 cas de COVID-19

Les hospitalisations sont en baisse, selon les données fournies à 11h vendredi.

Graham Hughes/La Presse canadienne
Le gouvernement indique avoir effectué 14 951 prélèvements le 27 mai. (photo d'archives)

MONTRÉAL — Le coronavirus a fait 61 nouvelles victimes au Québec, a-t-on annoncé vendredi, pour un total de 4363 vies perdues.

On rapportait également 530 nouveaux cas, ce qui portait le nombre total de personnes infectées à 50 232.

Soixante-six personnes de moins étaient hospitalisées, pour un total de 1265. Parmi celles-ci, 172 se trouvaient aux soins intensifs, une diminution de six.

On ajoutait 207 infections dans la région de Montréal, pour un total de 24 838.

Le nombre de cas était passé à 5347 dans la région de Laval et à 6780 en Montérégie.

Les autres développements de la journée

La COVID-19 vient de faire une autre victime parmi les préposés aux bénéficiaires du Québec. Sylvain Roy, qui travaillait au CHSLD Lionel-Émond à Gatineau, est mort jeudi à l’âge de 56 ans. Il avait appris une semaine plus tôt qu’il avait été frappé par le nouveau coronavirus.

Les navires de croisière offrant de l’hébergement et autorisés à transporter plus de 100 personnes seront interdits dans les eaux canadiennes jusqu’au 31 octobre. En faisant cette annonce, vendredi matin, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a reconnu qu’elle aura des impacts importants pour l’industrie touristique cet été.

Le médecin qui a exposé au moins 150 personnes à la COVID-19 dans la région de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, a été suspendu de ses fonctions. La décision a été annoncée par le président-directeur général du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne.

Un centre de dépistage de la COVID-19 sera implanté lundi prochain dans la petite municipalité de Pointe-à-la-Croix, dans le sud de la péninsule de la Gaspésie, parce qu’elle est située à un jet de pierre de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, qui déplore six nouveaux cas actifs du coronavirus.

Le majestueux parc national Forillon, en Gaspésie, ouvrira au public lundi prochain, mais le gouvernement du Canada qui le gère ne permettra pas d’y faire de camping avant le 21 juin. Les activités qui pourraient mettre en contact les visiteurs et les employés du parc national Forillon n’auront pas lieu non plus.

La troisième phase de levée graduelle des restrictions liées à la COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard sera en vigueur dès lundi prochain. Les rencontres sociales seront permises, à condition qu’un maximum de 15 personnes y prennent part à l’intérieur, et pas plus de 20 à l’extérieur, avec maintien des règles de distanciation physique. 

À VOIR: les Québécois sont les moins inquiets d’une deuxième vague