Vivre

COVID-19 : Guide du bon citoyen à l’épicerie

La base: on laisse du papier de toilette aux autres.

Oui, il est possible de remplir le frigo sans zizanie et sans choper le coronavirus, à condition de faire preuve de bienveillance et de prendre quelques précautions. Guide du bon citoyen à l’épicerie au temps de la pandémie de la COVID-19.

Réservez les heures d’ouverture aux aînés et autres personnes à risque

Comme le personnel des épiceries désinfecte les surfaces après la fermeture, les microbes grouillent un peu moins lors de l’ouverture le lendemain matin. Il est donc suggéré de laisser les gens à l’immunité plus faible faire leurs courses d’abord, à l’ouverture. (Notons au passage qu’il est fortement recommandé aux aînés de faire faire leurs courses par quelqu’un d’autre.)

Portez des gants

Même si la température se réchauffe à l’extérieur, personne ne vous jugera de porter vos gants de cuir en temps de pandémie. Attention: cela ne vous donne pas une protection contre le virus qui pourra se retrouver sur vos gants et que vous pourrez transmettre ensuite. Rappelez-vous de ne pas porter vos mains à votre visage, puis de laver vos gants ensuite.

Choisissez les aliments avec les yeux, pas avec les mains

Les microbes restent sur les aliments pendant quelques heures, voire quelques jours, comme le montre le tableau ci-dessous. On se retient donc de tâter toutes les tomates.

Le coronavirus survit :

  • 4 heures sur le cuivre (monnaie)
  • 12 heures sur les tissus (vêtements, cheveux et animaux domestiques)
  • 24 heures sur le carton (enveloppes, colis, et emballages)
  • 2 à 3 jours sur l’acier inoxydable et le plastique (comme les poignées et les emballages)

Selon une étude américaine publiée dans le New England Journal of Medicine.

Gardez une distance avec les autres clients

Le gouvernement du Québec conseille de garder une distance minimale de 2 mètres entre chaque personne pendant la pandémie.

Misez sur les aliments qui se conservent longtemps

L’idée étant de ne pas revenir à l’épicerie dans trois jours, achetez des fruits et légumes qui ont une durée de vie prolongée. Congelez également certains aliments.

Laissez des denrées aux autres

Oui, vous pouvez vous munir d’un sac de pâtes alimentaires ou d’une ou deux conserves de plus, mais inutile de partir avec toutes les tomates en dés et macaronis du Maxi.

Emportez vos propres sacs

C’est non seulement écolo, mais en plus, il n’y a que vous qui les manipulerez.

Remerciez le personnel

Les employés de l’épicerie sont parmi les seuls qui sont forcés de sortir tous les jours pour travailler en plus d’être en contact avec plusieurs personnes - potentiellement infectées. Prenez le temps de les remercier pour leur implication.

LE RETOUR À LA MAISON

Comme la concentration des particules du coronavirus diminue d’heure en heure sur les surfaces inertes, le risque de contagion est de faible à modéré. Il ne faut pas non plus virer complètement germophobe.

Toutefois, pour un risque de contamination zéro, voici les précautions à prendre lorsqu’on revient de l’épicerie :

  • Déposez les courses à un seul endroit
  • Lavez-vous les mains
  • Essuyez toutes surfaces touchées
  • Nettoyez tous les achats avec une eau savonneuse
  • Brossez fruits et légumes
  • Entreposez les produits emballés dans le carton pendant 48 heures avant de les ranger

Lavez sinon vos mains avant-pendant-après la préparation des repas.