NOUVELLES
04/04/2020 12:15 EDT | Actualisé 04/04/2020 17:11 EDT

COVID-19: le Canada compte sur la Chine pour des millions de masques

Bon nombre de ces masques seront destinés au Québec.

THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick
Le premier ministre Justin Trudeau s'adresse aux Canadiens au sujet de la pandémie de COVID-19 (photo d'archives)

OTTAWA — Le Canada s’attend à recevoir entre sept et huit millions de masques chirurgicaux en provenance de Chine dans les 48 prochaines heures.

S’exprimant devant sa résidence, le premier ministre Justin Trudeau a dit que le fédéral avait loué un entrepôt en Chine pour aider à collecter et distribuer du matériel médical «aussi rapidement que possible».

«Les gens dans nos hôpitaux sauvent des vies chaque jour. Ils ne peuvent pas être inquiets de manquer d’équipement qui va les garder ou vous garder en santé», a-t-il ajouté en anglais.

À l’avenir, seuls les vols nolisés canadiens transporteront ces fournitures afin qu’elles arrivent à bon port. Le gouvernement fera affaire avec Air Canada et Cargojet, a précisé M. Trudeau.

Une fois arrivés au Canada, l’Agence de la santé publique du Canada s’occupera de distribuer ces masques aux provinces et aux territoires.

Cette commande devrait aussi inclure d’autre matériel médical demandé par Québec - qui compte la moitié des cas de la COVID-19 au pays. Selon la ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann, la province a assez de masques pour huit jours.

Cette annonce de M. Trudeau survient quelques heures après que l’administration Trump eut donné l’instruction de cesser l’exportation de matériel médical américain - dont des masques N95 et des gants chirurgicaux - au Canada entre autres.

Représailles à venir?

Samedi, M. Trudeau a réitéré que son gouvernement tente toujours de faire comprendre aux États-Unis que de cesser l’exportation de matériel médical ferait mal aux deux pays.

«Que ce soit des médecins ou des infirmières qui travaillent le long de la frontière, que ce soit des produits comme des gants, comme des tests de dépistage que nous envoyons aux États-Unis, nos économies sont tellement connectées que ça ferait du mal à nos deux pays de bloquer ces chaînes d’approvisionnement», a-t-il dit.

Et sur la question des masques, nos voisins du sud comptent également sur la pâte à papier ou pulpe canadienne comme matière première pour les fabriquer. M. Trudeau dit que ce point a été soulevé auprès des Américains, mais n’a pas voulu dire si le Canada envisage de cesser d’exporter cette pulpe comme mesure de représailles.

M. Trudeau a confirmé qu’il prévoit parler au président américain dans un «bref délai».

Autosuffisance

Le sous-administrateur en chef de la santé publique du Canada, Dr Howard Njoo, a déclaré que le pays faisait ses «meilleurs efforts» pour s’approvisionner à l’échelle internationale en attendant d’être autosuffisant dans «quelques semaines, quelques mois».

Déjà, le Québec et l’Ontario ont levé la main pour accélérer la production de masques, de blouses médicales et de gants.

«On s’organise et aussitôt que ces assemblages commencent, nous n’allons pas arrêter. Nous allons nous assurer qu’on va fournir des fournitures pas juste pour tout le monde en Ontario, mais tout le monde au Canada», a déclaré le premier ministre ontarien Doug Ford, vendredi.

«Notre gouvernement travaille très fort pour devenir autonomes en produisent cet équipement. (...) C’est la priorité absolue de notre gouvernement», a signalé Mme McCann, samedi après-midi.

Amazon critiquée

L’entente annoncée entre Ottawa et Amazon Canada pour la distribution du matériel médical aux provinces et territoires ne fait pas que des heureux.

Jan Simpson, présidente du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, s’inquiète des conditions de travail des employés d’Amazon pendant la pandémie.

Aux États-Unis, certains employés ont été renvoyés après qu’ils eurent décidé de faire la grève en raison de conditions sanitaires insuffisantes.

«Le gouvernement parle d’aplatir la courbe. Et voilà qu’il récompense une compagnie qui n’aplatit pas la courbe», se désole Mme Simpson en entrevue avec La Presse canadienne.

Amazon Canada va collaborer avec Postes Canada et Purolator pour discuter le matériel médical nécessaire à travers le pays.

Nombre de cas

Il y a maintenant 13 912 cas de la COVID-19 au pays et 231 décès.

Distribution des cas confirmés au pays, selon les plus récents bilans provinciaux disponibles: 6997 au Québec, dont 75 décès; 3630 en Ontario, dont 94 décès; 1203 en Colombie-Britannique, dont 38 décès; 1075 en Alberta, dont 18 décès; 236 en Nouvelle-Écosse; 231 en Saskatchewan, dont trois décès; 203 à Terre-Neuve-et-Labrador, dont un décès; 194 au Manitoba, dont deux décès; 98 au Nouveau-Brunswick; 22 à l’Île-du-Prince-Édouard; six cas au Yukon; quatre cas dans les Territoires du Nord-Ouest. On n’a rapporté aucun cas au Nunavut.

À cela s’ajoutent les 13 Canadiens rapatriés sur la base militaire de Trenton.

Les administrateurs de la santé publique soutiennent que la majorité des décès sont des personnes âgées, mais qu’il y avait maintenant des victimes plus jeunes dans la vingtaine ou la trentaine.

Plus de 309 000 personnes ont subi un test jusqu’à maintenant.

À VOIR AUSSI: Ma Zone Québec : le futur Amazon des produits d’ici