NOUVELLES
22/06/2020 09:17 EDT | Actualisé 22/06/2020 09:18 EDT

COVID-19: nombreux assouplissements dès lundi, surtout dans le Grand Montréal

Dans la région de Montréal, les restaurants et les lieux de culte peuvent réadmettre des gens.

Graham Hughes/La Presse canadienne
Sacha Brand préparait la terrasse du Comptoir 400, dimanche.

MONTRÉAL — Le début de la semaine de la Fête nationale au Québec est souligné par divers assouplissements ou levées de mesures de confinement liées à la pandémie de COVID-19, en particulier dans la grande région de Montréal.

Ainsi, à compter de lundi, les rassemblements intérieurs de 50 personnes sont permis dans des lieux d’écoute tels les salles de spectacle, de théâtre, de cinéma et de cours de même que dans les arénas. Dans ces lieux, une distance de 1,5 mètre sera suffisante entre les bulles sociales à l’intérieur des salles, mais le deux mètres devra toujours être respecté lors de l’entrée ou la sortie des salles, ainsi que dans les files d’attente.

Dans la région de Montréal, les restaurants et les lieux de culte peuvent réadmettre des gens, mais dans ces lieux privés où les risques de contamination sont jugés plus élevés par les autorités de santé publique, la distanciation de deux mètres doit être maintenue.

Les restaurants des dizaines de centres commerciaux situés sur les territoires de la communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et de la MRC de Joliette, dans Lanaudière qui ont repris leurs activités vendredi dernier peuvent rouvrir lundi. 

La règle des 10 personnes provenant de trois unités familiales et respectant les deux mètres de distanciation entre les maisonnées demeure toutefois en vigueur dans les domiciles et les lieux privés intérieurs ou extérieurs.

Par ailleurs, la distanciation sociale est réduite à un mètre entre les enfants âgés de 16 ans et moins. Cette décision a été prise alors que c’est la fin des classes dans les écoles de l’extérieur de Montréal et l’ouverture des camps de jour et des camps de vacances dans toutes les régions.

Les rapports d’encadrement habituels recommandés par l’Association des camps du Québec devraient être respectés; ils sont de huit enfants de 3 à 4 ans par moniteur, de dix enfants de 5 à 6 ans par moniteur, de douze enfants de 7 à 8 ans par moniteur et de 15 enfants de 9 à 17 ans par moniteur.

Enfin, les consommateurs de la grande région de Montréal peuvent se départir à compter de lundi de leurs contenants consignés grâce à une entente conclue le mois dernier entre la Société québécoise de récupération et de recyclage (RECYC-QUÉBEC) et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Cette reprise arrive à point pour les brasseurs qui craignaient de devoir ralentir leur production en raison d’une interruption du retour des bouteilles.

Les détaillants devront également remettre les montants des consignes perçus aux consommateurs, conformément à la loi.

La santé publique a déjà publié un avis à l’effet que les risques de contamination par les contenants consignés étaient faibles et que des mesures de protection individuelles pouvaient être mises en place pour limiter les chances de propagation du coronavirus.

À VOIR: le déficit annuel du Québec atteindra les 15 milliards $