BIEN-ÊTRE
28/08/2019 17:17 EDT | Actualisé 28/08/2019 17:25 EDT

Courir et sauver la planète en même temps

Vous êtes certainement capable de faire ces deux choses en même temps. 😉

Run Eco Team Montréal
Run Eco Team Montréal

Et si vous vous apprêtiez à sauver le monde la prochaine fois que vous enfilez vos chaussures de course? C’est ce que propose le mouvement mondial Run Eco Team qui vient d’arriver à Montréal. Le principe : courir en groupe tout en ramassant tous les déchets qui traînent sur votre passage.

Lancées sur Facebook en France par Nicolas Lemonnier en 2016, les courses gratuites visent à sensibiliser les gens aux déchets et à les engager à respecter les espaces verts qui les entourent. Après chaque sortie, les organisateurs bénévoles pèsent les détritus et font un tri pour en recycler un maximum.

Depuis son lancement, l’initiative a séduit des coureurs soucieux à la fois de leur santé et de l’environnement dans plus de 105 pays - et a même conquis le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, qui l’a élue comme la «meilleure histoire», ou autrement dit la meilleure initiative sociale, de l’année 2016 sur le réseau. En trois ans, plus de 300 000 kilogrammes de détritus ont été ramassés.

À Montréal, c’est le Français James Guilbaud qui pilote les courses écolos et ils invitent tous les types de coureurs, du débutant au plus athlétique, à se joindre au peloton. «On ne va pas vite. On va à 9 ou 10 kilomètres à l’heure. Et on a de tout dans notre groupe, autant la mère de famille avec ses enfants que le jeune professionnel», témoigne-t-il.

Arrivé au Québec en octobre dernier, il dit avoir attendu la fonte des neiges pour lancer officiellement le Run Eco Team Montréal. Depuis mars, 151,3 kilogrammes de déchets ont été retirés des espaces publics de la métropole.

La prochaine course d’envergure au programme est celle du samedi 21 septembre prochain. Les coureurs sont attendus en grand nombre dès 10h30 à la Place du Canada, à Montréal, pour une récolte que M. Guilbaud espère record. Gants et sacs seront distribués sur place.

«Il n’y a pas de vainqueur à l’issue de chaque sortie, c’est un mouvement collectif et solidaire, explique l’ambassadeur montréalais. Cependant le 21 septembre, nous aurons plusieurs parcours différents, nous permettant de connaitre les zones les plus sensibles aux déchets à Montréal.»

Mais au-delà des courses en groupe, Run Eco Team incite les coureurs à ramasser au moins un déchet à chaque sortie, même en solo. «C’est fou ce que ça peut avoir comme impact», témoigne M. Guilbaud.

L’organisation bénévole travaille également à développer un programme dans les écoles afin que les jeunes embarquent dans le mouvement social, sportif et écolo.