BIEN-ÊTRE
24/08/2019 15:58 EDT

1200 coureurs sur la piste d’atterrissage de l'aéroport de Québec

Ces coureurs ont eu l'occasion de profiter d'une piste qui sort de l'ordinaire...

Plus de mille coureurs ont vécu une expérience inédite samedi matin en disputant une course à l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec, une première pour cet endroit ou, sans doute, pour toute autre aérodrome d’importance dans la province.

Quelque 1200 coureurs ont participé à ce premier 5km YQB qui s’est déroulé sur la piste d’atterrissage principale de l’aéroport.

De ce nombre, 200 enfants étaient inscrits au parcours de 1,5 km aménagé expressément pour eux. Si les activités sportives caritatives sont monnaie courante durant la période estivale, peu de gens peuvent se targuer de vivre l’expérience à proximité d’avions qui atterrissent ou décollent à quelques pas d’eux.

«Nous avons fait le maximum pour les amener au coeur de l’action, là où les avions décollent et atterrissent tous les jours. Les employés de YQB et nos partenaires ont déployé des efforts incroyables pour en mettre plein la vue aux gens qui étaient présents», s’est réjoui Stéphane Poirier, président et chef de la direction de l’Aéroport international Jean-Lesage.

 En entrevue à La Presse canadienne avant le coup d’envoi, la porte-parole de l’aéroport, Laurianne Lapierre, a souligné que «ça fait plusieurs années que les gens de la région de Québec demandent s’ils peuvent visiter l’aéroport, même s’ils ne prennent pas l’avion. Il y avait de l’intérêt des gens de Québec pour visiter leur aéroport».

L’événement s’inspire toutefois de ce qui se fait déjà ailleurs, comme aux aéroports JFK de New York, Pearson de Toronto et Roméo-LeBlanc du Grand Moncton, selon Mme Lapierre.

Par ailleurs, ces épreuves ont permis d’amasser  28 000 $ en dons, une somme qui sera partagée entre la Fondation CERVO, qui soutient la recherche en santé mentale, et Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. L’argent servira notamment à l’implantation de salles sensorielles dans les unités de soins psychiatriques de la région de Québec, selon Maryse Beaulieu, directrice générale de la Fondation CERVO.

Le président-directeur général de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, Burno Marchand, était aussi heureux de partager cet argent avec divers organismes qui ont des projets dans la région. 

Des courses, des dons et des festivités

En plus du parcours de course, un site festif a été aménagé près des garages d’entretien avec des aéronefs, des équipements lourds, des camions de pompiers et plusieurs partenaires de l’événement

Les gens pouvaient «monter à l’intérieur des appareils, rencontrer l’équipage et poser leurs questions», selon la porte-parole de l’aéroport de Québec.

L’accès aux lieux était évidemment interdit à ceux qui n’étaient pas déjà inscrits à l’événement, pour des raisons de sécurité.

 «Ça fait des mois qu’on travaille sur ce projet avec nos partenaires, dont Nav Canada, pour s’assurer que rien n’était laissé au hasard», affirme Mme Lapierre.

«C’est sûr que c’est un événement qu’on devait limiter à un certain nombre de personnes, mais on avait le nom de ces gens-là. C’est quand même assez contrôlé avec du personnel de l’aéroport».

Les activités ont pris fin vers midi afin que les vols commerciaux et privés puissent se servir à nouveau de la piste principale de l’aéroport de Québec pour l’heure de pointe de l’après-midi.

À VOIR AUSSI: La Figure 8, une course où les voitures se croisent!