NOUVELLES
26/01/2021 06:27 EST

Un couple de Vancouver se rend au Yukon et se fait vacciner frauduleusement

Le couple est dans l'eau chaude après s'être rendu dans une communauté éloignée pour recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Paul Biris via Getty Images

TORONTO — Un couple de Vancouver fait l’objet de critiques après s’être rendu dans une communauté éloignée, la semaine dernière, pour recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Des responsables du gouvernement du Yukon ont confirmé l’identité du couple, au moment où des médias rapportaient que l’ancien président de la Great Canadian Gaming Corporation était l’un des accusés et qu’il aurait violé la loi sur les mesures civiles d’urgence du territoire.

Des contraventions déposées au greffe du tribunal de Whitehorse, jeudi dernier, indiquent que Rodney Baker, 55 ans, et Ekaterina Baker, 32 ans, ont été accusés de n’avoir pas respecté l’isolement de 14 jours auquel ils auraient dû se soumettre et de n’avoir pas agi conformément à leurs déclarations à leur arrivée au Yukon.

Les contraventions ont été émises jeudi en vertu de la Loi sur les mesures civiles d’urgence du Yukon, et les deux contrevenants font face à des amendes de 1000 $, plus les frais.

Les allégations à leur encontre n’ont pas été prouvées devant le tribunal et les contraventions indiquent que le couple peut les contester.

Le président et chef de la direction de la Great Canadian Gaming Corporation, Rodney Baker, a démissionné dimanche, et des médias indiquent qu’il est le même Rodney Baker ayant été inculpé à Whitehorse.

Rodney Baker et Ekaterina Baker n’ont pas pu être joints pour commenter et La Presse Canadienne n’a pas pu confirmer indépendamment leur identité ni le fait qu’ils sont mariés et qu’Ekaterina Baker est une actrice.

Le porte-parole de la Great Canadian Gaming Corporation, Chuck Keeling, a déclaré dans un communiqué que la société ne ferait aucun commentaire sur les questions de personnel.

Le communiqué indique également que la société se conforme aux directives des autorités de santé publique dans tous les territoires où elle a des activités.

Il ajoute que l’objectif de l’entreprise est de faire tout ce qui est possible pour contribuer à la lutte contre la COVID-19.

Les autorités du Yukon n’ont pu que confirmer que les deux personnes inculpées à Whitehorse s’étaient rendues dans la petite collectivité de Beaver Creek, près de la frontière avec l’Alaska.

Le ministre des Services communautaires du Yukon, John Streicker, avait déclaré vendredi que le couple, qui aurait nolisé un avion pour Beaver Creek, s’était fait passer pour des travailleurs en visite et avait reçu des injections du vaccin contre la COVID-19 dans une clinique mobile.

Des agents ont reçu un appel au sujet du couple, qui a ensuite été intercepté à l’aéroport de Whitehorse, essayant de quitter le Yukon, a-t-il ajouté.

M. Streicker s’est dit scandalisé par leurs actions et a ajouté que les membres de la Première Nation de White River à Beaver Creek se sont sentis agressés.

Dans un communiqué, la chef de White River, Angela Demit, a déclaré que les visiteurs indésirables mettaient les aînés et les personnes vulnérables en danger à des fins égoïstes.

«Nous implorons tous les Canadiens de respecter le processus de déploiement de la vaccination et de ne pas prendre de mesures similaires.»

White River a reçu le vaccin en priorité en raison de son éloignement, de sa population âgée et de son accès limité aux soins de santé, a ajouté Mme Demit.

La Great Canadian Gaming Corporation a déclaré dans un communiqué publié lundi que son ancien PDG avait également démissionné de son poste de membre du conseil d’administration de la société.

Elle a ajouté que Terrance Doyle, président de la croissance stratégique et directeur de la conformité, avait été nommé PDG par intérim.