Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

En vidéo | Quand le confinement chamboule les situations d'habitation atypiques

Il n’y a pas si longtemps, 10 colocataires vivaient dans quatre logements qui forment un tout où l’on se rassemble pour des activités et soupers collectifs.

Il n’y a pas si longtemps Laurent Deslauriers vivait dans cet endroit qu’ils avaient baptisé avec ses 9 colocataires: «La Cafétéria».

Quatre logements qui forment un tout où l’on se rassemble pour des activités et soupers collectifs. Un système bien huilé.

Mais qu’arrive-t-il à cette commune en période de confinement et de distanciation sociale? Il va de soi que les fondements mêmes de cette organisation étaient voués à être repensés... totalement.

Dans une époque où il faut absolument prendre de la distance l’un de l’autre, comment se sont-ils organisés?

Le HuffPost Québec s’est entretenu avec Laurent Deslauriers. Pour tout savoir, c’est dans la vidéo ci-haut.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.