En vidéo | Quand le confinement chamboule les situations d'habitation atypiques

Il n’y a pas si longtemps, 10 colocataires vivaient dans quatre logements qui forment un tout où l’on se rassemble pour des activités et soupers collectifs.

Il n’y a pas si longtemps Laurent Deslauriers vivait dans cet endroit qu’ils avaient baptisé avec ses 9 colocataires: «La Cafétéria».

Quatre logements qui forment un tout où l’on se rassemble pour des activités et soupers collectifs. Un système bien huilé.

Mais qu’arrive-t-il à cette commune en période de confinement et de distanciation sociale? Il va de soi que les fondements mêmes de cette organisation étaient voués à être repensés... totalement.

Dans une époque où il faut absolument prendre de la distance l’un de l’autre, comment se sont-ils organisés?

Le HuffPost Québec s’est entretenu avec Laurent Deslauriers. Pour tout savoir, c’est dans la vidéo ci-haut.