NOUVELLES
05/12/2019 16:01 EST | Actualisé 05/12/2019 19:30 EST

UdeM: la conférence de la conspirationniste pro-Assad Vanessa Beeley annulée

Adepte des théories du complot, la Britannique prétend notamment que l'attentat de Charlie Hebdo, en 2015, n'était pas l'oeuvre de terroristes islamistes.

Capture d'écran/RT
Vanessa Beeley (Capture d'écran/RT)

La blogueuse britannique Vanessa Beeley, adepte des théories du complot en tous genres, ne prendra finalement pas la parole à l’Université de Montréal (UdeM) le 9 décembre prochain.

La venue de Mme Beeley à l’UdeM, à l’invitation du professeur d’histoire Samir Saul, a semé la controverse au cours des derniers jours. Le département d’histoire de l’université, le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM) et le Groupement interuniversitaire pour l’histoire des relations internationales contemporaines (GIHRIC) – auxquels est affilié M. Saul – s’étaient tous dissociés de l’événement.

À la suite de la publication d’articles dans La Presse et le HuffPost Québec mercredi, la conférence a finalement été annulée.

«N’ayant pas l’assurance que cette conférence se déroulerait de façon sereine et sachant que la salle qui avait été réservée à cet effet par M. Saul pouvait contenir seulement une vingtaine de personnes, (...) l’unité qui avait prêté la salle a alors retiré son autorisation», a expliqué la porte-parole de l’UdeM, Geneviève O’Meara, dans un courriel au HuffPost Québec.

»À lire également:
Conflit en Syrie: une blogueuse conspirationniste pro-Assad en conférence à l’Université de Montréal

«Dans les circonstances, M. Saul a décidé de ne pas demander une autre salle. Par conséquent, la conférence n’aura pas lieu», a-t-elle conclu.

Une tournée canadienne

Vanessa Beeley devait donner la conférence intitulée «Comprendre la guerre de changement de régime en Syrie» dans le cadre d’une tournée canadienne de deux semaines.

Une autre conférence montréalaise, cette fois au Centre St-Pierre, est toujours prévue pour le 10 décembre.

Vanessa Beeley est présentement de passage en Ontario et doit par la suite se rendre en Saskatchewan et au Manitoba. Elle devait donner une conférence à l’Université de Winnipeg le 12 décembre, mais l’institution a confirmé en fin de journée jeudi que la conférence n’aurait pas lieu.

 «La conférence de Vanessa Beeley n’aura pas lieu sur le campus de l’Université de Winnipeg. Les procédures pour réserver une salle n’ont pas été suivies. D’après ce que nous comprenons, les organisateurs cherchent un nouveau lieu pour la conférence.»

La blogueuse – qui se décrit comme une «journaliste indépendante» – est une adepte de nombreuses théories du complot. Elle a par ailleurs soutenu que l’attentat contre le magazine satirique français Charlie Hedbo était une mise en scène, et que les médias et le gouvernement avaient menti sur la véritable identité des auteurs des attentats du 11 septembre 2001.

Vanessa Beeley est connue pour ses attaques répétées contre les secouristes de la Défense civile syrienne, surnommés les Casques blancs. C’est d’ailleurs le sujet de sa série de conférences.

Elle accuse l’organisation humanitaire d’être liée à des groupes djihadistes et de mettre en scène les bombardements attribués aux forces du gouvernement de Bachar al-Assad afin de précipiter la chute du régime totalitaire.

MISE À JOUR: Ce texte a été modifié pour refléter la décision de l’Université de Winnipeg d’annuler la conférence de Vanessa Beeley.