Vivre

Comment ne pas rater sa coloration cheveux maison

Les repousses blanches, ce n’est pas la fin du monde, mais ça ajoute à votre déprime? Suivez les conseils d’un pro!

La situation d’isolement amène son lot de problèmes et de stress, petits et grands. Afficher votre repousse ne figure peut-être pas parmi vos problèmes prioritaires, mais peut-être n’avez-vous pas envie non plus de finir la période de confinement avec des racines blanches de plusieurs pouces? Pas envie de passer au gris voire au blanc? La simple idée vous déprime, mais vous n’avez jamais coloré vous-mêmes vos cheveux?

Voici les conseils d’un pro qui vous aideront à réussir votre coloration maison. Entretien avec Denis Binet, coiffeut star et porte-parle Clairol.

Points de départ

Petit conseil en préambule, le secret d’une coloration réussie réside en partie dans le respect du temps de pose, car les formules sont étudiées afin que la coloration et la brillance affichée sur la boîte soient obtenues avec le temps de pose indiqué. Autre conseil, toujours sécher ses cheveux avec une serviette ou au séchoir, car un cheveu gonfler d’eau va se fragiliser et la coloration se délaver puis perdre en brillance.

Comment remédier aux repousses blanches?

«En fin de compte, on parle de retouches, d’entretien de colorations, rien de compliqué! Ce qui est le plus urgent pour certain(e)s est de masquer la repousse de cheveux blancs, et non de faire une coloration complète. Dans ce cas, il existe des produits en pharmacies qui permettent en dix minutes de couvrir les cheveux blancs. Il faut appliquer le produit sur les racines contour du visage. Le secret? Surtout respectez bien le temps de pose indiqué sur l’emballage du produit!»

Comment bien choisir la couleur?

«Parfois les nuances annoncées peuvent se révéler plus foncées à l’usage, le mieux est de prendre une teinte qui correspond à la pointe ou à la mi-longueur de vos cheveux pour faire vos racines.»

Comment se protéger des taches éventuelles de coloration sur le visage?

«On pose une crème hydratante ou même de vaseline tout autour du visage, en haut des oreilles, et dans la nuque. On utilise ensuite un cap de douche ou même un sac poubelle dans lequel on peut faire une trou pour passer la tête pour ne pas tacher nos vêtements. On rince les cheveux dans l’évier de la cuisine plutôt que celui de la salle de bain pour éviter d’avoir à nettoyer de trop grandes surfaces.»

Si on souhaitait faire une coloration complète?

«Je recommande une coloration permanente en crème pour colorer toute la tête. On se servira du bec applicateur comme séparateur de mèches, du front vers la nuque (de la pointe des oreilles vers la nuque) avec des séparations de un pouce et demi. Les 5 dernières minutes, on fait une émulsion globale sur l’ensemble des cheveux.»

Coloration permanente ou semi-permanente?

«La coloration permanente permet de couvrir tous les cheveux blancs, elle dure de quatre à six semaines. La coloration semi-permanente est bonne pour les crinières peu blanches, 20% de cheveux blancs. Elle dure 15 shampoings.»

Pourquoi une coloration se dissipe-t-elle plus ou moins vite?

«La coloration ne part pas plus ou moins vite, c’est bien plus une question de qualité de cheveux. Plus ils sont poreux, plus le pigment coloré va se dissiper rapidement. N’oubliez pas que le premier ennemi du cheveux, c’est l’eau.»

À quelle fréquence doit-on faire sa coloration?

«En général, on conseille de renouveler sa coloration toutes les trois à cinq semaines ou dès que la couleur devient fade.»

Quelles sont les couleurs qui se dissipent le plus vite?

«Les roux, blonds avec reflets vénitiens, marrons chatoyants, épices, caramel sont plus fragiles. Une détox shampoing, produits coiffants, brushings et autres fers à lisser ou à boucler serait bien pendant cette période pour remettre nos cheveux en bonne santé!»

À voir aussi