NOUVELLES
03/04/2020 10:37 EDT

Coronavirus: des précautions à prendre quand on jette ses déchets

Pour protéger les travailleurs qui font la collecte des déchets, des matières recyclables et des matières organiques, mieux vaut changer quelques-unes de nos habitudes.

Kana Design Image via Getty Images

La gestion des matières résiduelles est un service essentiel et les activités de collecte et de gestion sont maintenues malgré la pandémie de COVID-19.

Toutefois, les citoyens peuvent prendre quelques précautions simples pour protéger les travailleurs qui manipulent les rebuts qu’ils placent en bordure de rue.

La Ville de Laval a publié cette semaine une série de directives destinées à ces citoyens, mais celles-ci peuvent être appliquées partout dans la province.

D’abord, il est essentiel de porter une attention particulière à la façon dont on se débarrasse des mouchoirs, lingettes, gants ou masques. Ceux-ci doivent être placés dans un sac de plastique scellé avant d’être jeté à la poubelle.

Même si les mouchoirs de papier sont compostables et peuvent normalement être placés dans le bac brun, il est donc temporairement interdit de les y mettre, autant à Laval qu’à Montréal. Quant aux lingettes, elles ne doivent évidemment pas être jetées dans les toilettes!

«Les lingettes désinfectantes, mouchoirs, gants, masques et autres produits de protection ou de nettoyage vont à la poubelle seulement, dans un sac scellé», a d’ailleurs réclamé la Ville de Montréal dans une publication Facebook, jeudi.


La Ville de Laval pousse la directive encore plus loin, exigeant que «toutes les ordures, qu’elles soient dans une poubelle ou non» soient placées dans des sacs de plastique fermés. La municipalité a également temporairement suspendu sa collecte des encombrants.

Et les contenants consignés?

Bien que la collecte des contenants consignés soit officiellement maintenue, Recyc-Québec demande la collaboration des citoyens pour minimiser les risques de contamination, même s’ils «demeurent faibles».

«Gardez vos contenants consignés à la maison dans la mesure du possible», écrit l’organisation gouvernementale sur son site Internet.

Ce qui ne veut toutefois pas dire que les contenants devraient aboutir dans la poubelle ou le bac bleu. «La consigne pourra être réclamée sans problème lorsque la situation sera revenue à la normale», assure-t-on.

Recyc-Québec demande aussi de reporter à plus tard les visites à l’écocentre ou autres points de dépôt et d’éviter de jeter les produits dans les poubelles entre-temps.

Un cri du coeur similaire a été lancé par des organismes de charité la semaine dernière, qui prient les citoyens qui profitent du confinement pour faire un ménage de printemps de garder leurs dons précieusement. N’étant pas considérés comme des services essentiels, les centres de collecte de dons sont fermés au Québec, au moins jusqu’au 13 avril. Les boîtes de collecte ne peuvent pas non plus être vidées puisque les employés doivent rester à la maison.