DIVERTISSEMENT
26/02/2020 09:41 EST | Actualisé 26/02/2020 09:45 EST

Coeur de Pirate nue pour annoncer sa tournée... ce n'est pas anodin

L'artiste évoque encore une fois le rapport complexe qu'elle entretient avec son corps.

Reuters
Coeur de Pirate à Londres en mars 2019

Un piano et elle, rien que ça. C’est ce que semble vouloir nous dire Coeur de Pirate avec la photo qui annonce sa tournée acoustique à partir du mois de mars.

La coach de La Voix a annoncé de nouvelles dates de tournée à ses 261 000 abonnés sur Instagram, ce mardi 25 février, avec une photo d’elle nue, des pantoufles «lapin» aux pieds. 

«Ce que je ne ferais pas pour attirer l’attention», s’amuse l’artiste, qui utilise toujours ses réseaux sociaux avec beaucoup d’autodérision.

Cette photo n’est pas anodine pour celles et ceux qui suivent Béatrice Martin en ligne et connaissent son rapport au corps.

Elle a d’ailleurs montré sa fierté sur Twitter mercredi matin, au lendemain de cette publication.

La chanteuse de Oublie-moi s’est plusieurs fois confiée à ce sujet: «En 2008, j’ai commencé ma carrière dans l’industrie de la musique et j’étais alors une jeune fille saine, avec une image positive de son corps. On me traitait de grosse, de paresseuse et d’obèse tous les jours. Alors que j’étais absolument et complètement normale. Me voir dans les médias a faussé ma perception de moi-même et mon corps a changé au fil des ans, écrivait-elle sur Instagram fin 2018. Après avoir accouché, j’étais tellement stressée de revenir sous le regard du public que j’ai tout simplement cessé de manger. La deuxième photo date de 2013, à 98 livres (44 kilos). Je perdais mes cheveux, mes ongles, je tremblais, mais les gens ne cessaient de me complimenter», témoignait-elle en partageant deux photos sur le réseau social.

Un peu plus tôt, en octobre 2018, la chanteuse s’était livrée sur la dysmorphie corporelle dont elle souffre.


«J’en parle pas mais mon body dysmorphic disorder est bad des fois tellement que mes vêtements m’étouffent, je ne sors pas de chez moi», écrivait-elle, toujours sur son compte Instagram.

Coeur de Pirate a même expliqué vouloir prendre ses distances avec le réseau social dans le but de «de se ressourcer pour se préserver». 

  

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À VOIR AUSSI: Entre acceptation de soi et dysmorphophobie