POLITIQUE
14/10/2019 16:33 EDT

Coalition: Scheer accuse Trudeau d'être prêt à «n'importe quoi» pour le pouvoir

Selon lui, les Canadiens auront à choisir entre «une coalition de Trudeau et du NPD» et un «gouvernement conservateur majoritaire».

Adrian Wyld/La Presse canadienne via AP
Andrew Scheer a tenu une conférence de presse à Winnipeg, lundi après-midi.

Le chef conservateur Andrew Scheer accuse son adversaire Justin Trudeau d’être prêt à faire “n’importe quoi pour rester au pouvoir”.

Le chef libéral a été questionné par les journalistes sur la possibilité de former une coalition avec le Nouveau Parti démocratique. M. Trudeau a esquivé les questions, se contentant de dire qu’il veut faire élire un “gouvernement progressiste”.

Le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh, a pour sa part reculé sur l’idée d’une coalition avec les libéraux.

Selon M. Scheer, “le choix est clair”. Les Canadiens auront à choisir entre “une coalition de Justin Trudeau et du NPD” et un “gouvernement conservateur majoritaire”, a-t-il répété à de nombreuses reprises.

“Le problème est qu’une coalition entre Justin Trudeau et le NPD va coûter plus cher aux Canadiens, va augmenter les impôts, va tuer les emplois et rendre la vie plus chère”, a fait miroiter le chef conservateur.

M. Scheer a rejeté l’idée de négocier avec le Bloc québécois pour former une coalition.

“Je n’ai pas besoin du Bloc québécois pour livrer des résultats pour le Québec”, a-t-il dit.

À voir: Scheer ferme la porte à une coalition avec le Bloc

 

S’il forme le gouvernement, M. Scheer a annoncé qu’il ordonnerait à son ministre des Finances de présenter une mise à jour économique dans les 45 jours suivant l’assermentation de son cabinet.

Il compte y présenter quatre crédits d’impôt - pour les rénovations vertes, pour les activités sportives et culturelles des enfants, puis pour le transport collectif - qui seraient mis en vigueur dès le 1er janvier 2020.

À voir également: