Dans ce club de Montréal, il faudra danser avec un masque

Un party signé COVID-19.

Vous pourrez boire, festoyer et même danser, mais pas sans masque ni certaines restrictions au Club La Voûte, à Montréal, qui rouvre ses portes le vendredi 3 juillet prochain, alors que nombre de bars et boîtes de nuit ont fait part de leur intention de retarder leur ouverture, considérant les mesures sanitaires actuelles trop strictes.

Les rassemblements dans les lieux publics ont beau être limités à 50 personnes, en vertu du plus récent décret de la santé publique sur les mesures sanitaires, les restaurants et bars peuvent recevoir autant de clients qu’ils le désirent, tant qu’ils demeurent assis et à deux mètres de distance. La Régie des alcools des courses et des jeux confirme au HuffPost Québec. La Voûte compte donc accueillir jusqu’à 300 personnes dès vendredi.

Les tenanciers doivent seulement s’assurer qu’un maximum de 10 personnes soient assis autour d’une même table et s’engager à respecter une distance de deux mètres entre elles «à moins qu’une barrière physique permettant de limiter la contagion ne les sépare».

Si le lavage des mains et le port du masque ne sont pas obligatoires, mais simplement recommandés par Québec, au Club La Voûte, on ne vous laissera pas entrer si vous ne vous y conformez pas. Masque jetable et désinfectant seront fournis gratuitement à l’entrée et sur chacune des tables.

La température de chaque client sera prise avant l’entrée et le sens de la circulation sera dicté par des autocollants au sol. Le masque pourra être enlevé une fois assis, mais devra être renfilé chaque fois qu’on se lève. Ainsi, on souhaite garantir une fête sans COVID-19, mais pas dépourvue de plaisir.

La danse à chaque table sera tolérée, mais les déhanchements collé-collé sur les pistes compactes comme autrefois demeurent interdits. La réglementation officielle de la CNESST, la même qui s’applique aux restaurants, ne fait pas mention d’interdiction de danser, ni de la nécessité de rester assis à sa table. Dans les faits, rien ne vous empêche de vous dandiner sur la piste... en vous dirigeant vers les toilettes ou le bar, par exemple.

«Votre collaboration est essentielle sans quoi, les bars pourront peut-être se voir dans l’obligation de fermer leurs portes à nouveau dans quelques semaines», avertit la direction de l’établissement.

Pas de déconfinement pour certains bars

Contrairement à La Voûte, beaucoup de discothèques demeurent fermées, jugeant trop risqué pour leurs affaires d’ouvrir dans le contexte actuel. Se réinventer et asseoir des dizaines de clients demanderait des investissements trop importants pour certains, qui ont d’ailleurs été privés de revenus pendant trois mois. Moins de client vient également avec moins de vente d’alcool, ce qui a une répercussion directe sur le porte-feuille des tenanciers.

«Nous sommes un lieu de fête et de rassemblement et nous accueillons en moyenne 300 à 500 personnes par soir. Il ne fait donc aucun sens pour nous d’accueillir un maximum de 50 personnes assises qui n’ont pas le droit de danser», écrit les gestionnaires du Café Campus pour justifier leur fermeture prolongée sur Facebook.

En entrevue avec le journal 24 heures, le président de l’Union des tenanciers de bars du Québec, Peter Sergakis, abondait dans le même sens. «D’après moi, personne ne va ouvrir. La santé publique a demandé à tout le monde d’être assis. Dans un bar, ça ne marche pas. [...] Ce n’est pas opérable comme ça une discothèque, les gens y viennent pour danser. Ça ira à plus tard.»

PRÉCISION (2/7/2020): Le texte a été mis à jour afin de clarifier la situation quant au nombre d’invités attendus lors de l’événement.