NOUVELLES
12/05/2019 10:47 EDT | Actualisé 12/05/2019 10:52 EDT

Cinq enfants tués par des tirs de roquettes en Syrie

Les tirs provenaient de forces rebelles.

GEORGE OURFALIAN via Getty Images

DAMAS, Syrie — Des tirs de roquettes provenant des forces rebelles ont atteint une ville chrétienne sous contrôle gouvernemental dans le nord-ouest de la Syrie, tuant six personnes, dont cinq enfants qui s’amusaient près d’un monastère, ont indiqué la télévision d’État et l’agence de presse officielle ainsi qu’un prêtre. 

La télévision d’État a indiqué que le bombardement était survenu un peu avant midi. Il a causé beaucoup de dégât matériel dans la ville de Suqailabiyah. La sixième personne tuée est une femme âgée de 35 ans.

L’agence de presse officielle SANA a indiqué que des troupes syriennes avaient riposté par des tirs d’artillerie vers les positions occupées par des rebelles dans le sud de la province d’Idlib, le dernier bastion occupé par les forces rebelles. Les djihadistes du Hayat Tahrir al-Cham, un groupe lié à al-Qaïda, formeraient la plus grande partie des rebelles.

Le prêtre Maher Haddad a indiqué à l’Associated Press qu’une roquette avait explosé près d’un groupe d’enfants, tuant cinq d’entre eux. Plusieurs autres ont été blessés. Quant à la femme, elle a été tuée par une autre explosion survenue dans une rue avoisinante.

«Les enfants étaient sortis s’amuser après quelques jours de calme», a-t-il relaté.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a aussi rapporté que six personnes ont été tuées. Il a ajouté que huit personnes, dont six enfants, avaient été blessées.

Voir aussi: