POLITIQUE
12/06/2019 15:51 EDT

Fonctionnaires en grève pour le climat: le ministre prêt à en discuter

Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, voit toutefois mal comment cela pourrait se faire sans que les services à la population soient réduits.

Jacques Boissinot/La Presse canadienne
Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé

Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, n’oppose pas un non catégorique au Syndicat de la fonction publique, qui voudrait que Québec permette à ses membres de participer à la grève mondiale pour le climat, sans être pénalisés, mais il voit mal comment cela pourrait se faire sans que les services à la population soient réduits.

Le ministre Dubé se dit tout de même prêt à en discuter avec le SFPQ, notamment pour voir s’il n’y aurait pas moyen de puiser cette journée à même les vacances, par exemple.

Le SFPQ, qui représente 40 000 membres dans l’ensemble des ministères, demande à Québec de permettre à ses membres qui le désirent de participer à la grève mondiale pour le climat, le 27 septembre prochain, sans être pénalisés. Ces éventuels participants seraient prêts à se priver de salaire pour la journée complète et demandent à Québec de faire don d’un montant équivalant à leur salaire à un projet écologique. Il s’agirait d’un congé sans solde d’une journée qui serait accordé à ces participants.

Interrogé à ce sujet mercredi, le président du Conseil du trésor a semblé sceptique quant à la possibilité qu’une telle démarche puisse se faire sans affecter les services à la population. Mais il s’est dit prêt à en discuter avec le SFPQ.