NOUVELLES
13/04/2020 09:50 EDT | Actualisé 13/04/2020 09:57 EDT

Un chirurgien s'allie avec CCM Hockey pour développer une cagoule de protection

Un autre exemple de collaboration efficace en temps de crise!

CCM Hockey
Lorsque la cagoule aura reçu l’approbation des autorités sanitaires, CCM Hockey pourra produire jusqu’à 150 unités par jour.

Le Dr René Caissie est chirurgien buccal et maxillo-facial à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Devant un urgent besoin d’équipement de protection pour affronter la pandémie de COVID-19, il s’est mis à la recherche d’une solution... dans son garage. Et c’est armé d’un prototype de cagoule de protection qu’il a contacté CCM Hockey.

« Face à la diminution rapide de la quantité d’équipements de protection individuelle disponibles dans mon environnement de travail, j’ai commencé à chercher des solutions, comme l’ont fait la plupart de mes collègues », explique le Dr Caissie. « J’ai décidé de participer à un effort visant à fabriquer notre propre équipement à l’aide de matériaux disponibles ici même à Montréal, afin de pouvoir agir rapidement et sans devoir dépendre de facteurs externes plus qu’il n’est absolument nécessaire. » 

Dès la demande du chirurgien, les équipes d’ingénierie et de conception de CCM Hockey ont transformé les matériaux disponibles et ont rapidement mis au point des prototypes, peut-on lire dans un communiqué émis par CCM Hockey lundi.

« Nous mettons notre culture d’innovation et notre travail d’artisan qui, en temps normal protègent les meilleurs joueurs de hockey, au service d’un nouvel objectif: la protection de nos travailleurs de la santé sur les lignes de front de la plus importante bataille de notre époque », souligne ainsi Rick Blackshaw, chef de la direction de CCM Hockey.

Les avantages de la cagoule:

  • Elle enveloppe complètement la tête de l’utilisateur et est alimentée par un appareil de protection respiratoire (APR).

  • Défense intégrée contre de multiples dangers en assurant la protection des voies respiratoires, de la tête, des yeux et du visage — protégeant ainsi l’utilisateur des particules en suspension dans l’air.

  • Elle peut être portée pendant plusieurs heures et réduit la fréquence de changement de matériel de protection entre les traitements aux patients. 

  • Lors des tests en Laboratoire, elle s’est vue attribuer un facteur de protection caractéristique (FPC) de 100, soit dix fois le FPC requis pour qualifier un masque N95.



Une autre entreprise, Industrie Orkan, a été appelée en renfort pour la création du système de traitement de l’air. Le projet a ainsi pu bénéficier de son expertise en matière de conception, de simulation 3D et de fabrication pour développer, en moins de 48 heures, un système complet d’alimentation en air frais à pression positive destiné à cette cagoule protectrice.

«Toute notre équipe a relevé le défi, motivée par l’idée de protéger les médecins de première ligne », indique Simon Labrecque, vice-président d’Industrie Orkan. 

Tous les composants de ce système de traitement de l’air sont fabriqués au Québec et rapidement disponibles, fait-on valoir également.

À noter: les plans de fabrication — conceptions, spécifications des matériaux et instructions de montage — seront partagés en accès libre sur www.ccmhockey.com de manière à permettre à tout fabricant capable d’augmenter la capacité de production collective de participer à cette course contre la montre.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!