BIEN-ÊTRE
21/05/2019 16:29 EDT | Actualisé 21/05/2019 17:24 EDT

Pourquoi les coiffeurs vous coupent les cheveux «trop courts»

On est tous passé par là.

Gudella via Getty Images

Aller chez le coiffeur pour couper les pointes, en ressortir avec 4 pouces de cheveux en moins. Ça nous est tous arrivé. «Coudonc, voulait-il me raser la tête un coup parti?» Bien sûr que non! Le prof de coiffure et gérant du nouveau salon SACO situé dans le Village, à Montréal, Sébastien Boyer, nous explique pourquoi l’histoire se répète (et doit se répéter).

Un diagnostic sous-estimé

Oui, vous demandez souvent juste une petite retouche, un «rafraîchissement», mais les professionnels du cheveu savent bien mieux que vous lorsque votre chevelure a besoin d’un sauvetage, et vos pointes fourchues d’être coupées à blanc. «Si on ne coupe pas tout ce qui est abîmé dès maintenant, la séparation qui divise en deux votre cheveu ne fera que remonter et l’endommager encore plus sur la longueur», fait savoir le professionnel français. Pour éviter que les pointes fourchues se rapprochent dangereusement de la racine, vaut mieux aller s’asseoir sur la chaise du notre coiffeur au plus vite.

Même si les dommages sont grands, Sébastien se veut rassurant : «il est généralement possible de garder sa coupe actuelle en faisant un dégradé avec les mèches abîmées en moins.»

Selon lui, la confusion des clients et surtout la déception post-coupe viennent du fait que certains coiffeurs ne prennent pas le temps nécessaire pour élaborer et exposer leur diagnostic capillaire à leur clientèle, avant de commencer à raccourcir.

«Ça peut prendre 30 secondes comme 10 minutes. Je multiplie les questions ouvertes pour être certain d’être sur la même longueur d’onde que mes clients. Au final, on va gagner du temps et éviter que la personne soit déçue. Si je dis que je vais couper un pouce, je coupe un pouce. Parfois, je conseille d’en enlever trois. La personne sait à quoi s’en tenir avant même le shampoing», dit le coiffeur aux mains habiles.

Mouillé, pas mouillé?

Il y a un geste ultime, pourtant simple, à adopter pour éviter les mèches trop courtes ou inégales. Le shampooing avant la coupe. Selon le professionnel, (en plus d’être hygiénique) ça permet aux cheveux de retomber naturellement et donc de tracer une ligne de coupe bien droite. Pas de pli d’oreiller à l’horizon. Pour éviter les faux pas, il peut être aussi bénéfique de faire l’éventail de ses rosettes naturelles à son coiffeur afin qu’il ajuste la coupe.

Autre technique importante pour prévenir les franges trop courtes: «il faut toujours la couper à sec, une fois lissée au séchoir. Sinon, c’est sûr qu’elle remonte, tranche Sébastien. Les cheveux sont différents d’une personne à l’autre. Ils évoluent toujours et peuvent remontrer plus vite qu’on le pense pendant le séchage.»

Le compas déficient

Si votre coiffeur a fait un diagnostic, qu’il a coupé votre toison à sec, mais que vos cheveux sont encore une fois plus courts que ce que vous avez convenu, il est le temps de changer de professionnel. «Ça veut dire qu’il n’a pas le compas dans l’oeil, blague Sébastien de SACO. Oui, il y a des coiffeurs qui trouvent de la satisfaction à couper 3-4 pouces, mais sincèrement, il ne faut pas qu’il s’étonne si la cliente ne revient jamais. C’est souvent parce qu’il a fait une erreur qu’il doit égaliser.»

SACO Montréal Salon & Académie

30$ - Homme - Shampoing+coupe+coiffure

55$ - Femme - Shampoing+coupe+mise en plis

 

916A Rue Sainte-Catherine E, Montréal

5 choses à faire si vos cheveux sont trop courts

 

  • Retournez chez le coiffeur pour faire une deuxième coupe qui convient davantage à votre nouvelle longueur. Pourquoi ne pas en profiter pour essayer cette coupe courte à la Cara Delevingne que vous n’avez jamais osée?
  • Mettez des barrettes pour les remonter, c’est la méga tendance de 2019!
  • Enrubannez vos cheveux dans un foulard, une autre tendance forte pour la belle saison.
  • Portez un bandana.
  • Adoptez de saines habitudes et traitez vos mèches aux petits oignons, question qu’elles allongent plus vite et sainement.

Des produits naturels et véganes

SACO

 

Pour prendre soin de sa crinière, on évite de tirer dessus, de multiplier l’emploi de produits coiffants asséchants, de l’exposer longuement au soleil et aux produits chimiques comme le chlore. Mais on adopte aussi une routine de soin douce et adaptée.

La marque SACO propose Supernature une nouvelle gamme de produits naturels, végane et conçue au Québec qui permet à nos cheveux de revivre. Shampooings, revitalisants, masques, sérums, traitements sans rinçage et pâtes capillaires sont faits d’ingrédients nourrissants comme la biotine, les protéines de pois, l’amla et l’agropyre.

La ligne nommée Supernature comprend des gammes «Hydratation», «Coloration», «Densification» et «Revitalisation» en vente entre 28 et 30 $ dans les salons SACO et sur sacohair.com.

À voir aussi :