Kristen Stewart, seule et unique invitée du défilé Chanel

Sur les 200 invités espérés, seule l'actrice américaine de 30 ans été conviée pour regarder la collection Métiers d'Art de Chanel, ce jeudi 3 décembre.

MODE - Seule au monde. Ce jeudi 3 décembre, la maison Chanel a organisé son traditionnel défilé pour la collection Métiers d’Art. Crise sanitaire oblige, il s’est tenu dans l’un des plus illustres châteaux de la Loire, à savoir celui de Chenonceau mais sans aucun public.

Enfin presque. Il y avait bien une invitée, l’actrice américaine Kristen Stewart. La comédienne de 30 ans, découverte au grand public grâce à la saga “Twilight”, est aussi connue pour être l’une des égéries de la marque de luxe.

À l’occasion du premier défilé hors de Paris pour Virginie Viard, l’actuelle directrice artistique qui a remplacé Karl Lagerfeld en février 2019, l’enseigne espérait inviter quelque 200 personnes à s’asseoir sur les bancs, d’après WWD. Seule la jeune trentenaire a pu en profiter, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Kristen Stewart, ici au mois de décembre 2020, au défilé Chanel.
Kristen Stewart, ici au mois de décembre 2020, au défilé Chanel.

Une chose est sûre.

Défilé Chanel Métiers d'Art, jeudi 3 décembre, en présence de Kristen Stewart.
Défilé Chanel Métiers d'Art, jeudi 3 décembre, en présence de Kristen Stewart.

La distanciation sociale a été respectée.

Ce jeudi 3 décembre, le défilé Chanel s'est tenu dans l'enceinte du Château de Chenonceau.
Ce jeudi 3 décembre, le défilé Chanel s'est tenu dans l'enceinte du Château de Chenonceau.

Comme chaque année, la collection Métiers d’Art de Chanel est une manière de valoriser le savoir-faire des maisons d’artisanat du groupe, comme ici les broderies de Montex et l’orfèvrerie de Goosens.

Le lieu qui a été choisi pour présenter celle-ci n’est pas anodin. Connu aussi sous le nom du Château des Dames, le Château de Chenonceau figure dans les livres pour sa longue succession de femmes puissantes. Une histoire qui a longtemps inspiré Gabrielle Chanel, elle-même, et à laquelle cette collection souhaite rendre hommage au gré de références vestimentaires à la Renaissance.

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.