NOUVELLES
26/03/2020 11:03 EDT

Une chaîne de restauration annonce qu'elle refuse de payer son loyer

The Cheesecake Factory a déclaré aux propriétaires qu'elle ne pouvait pas payer en raison de la pandémie de coronavirus.

luoman via Getty Images

La chaîne The Cheesecake Factory aurait décidé de ne pas payer de loyer pour le mois d’avril dans toutes ses succursales en raison de la perte de revenus engendrée par la pandémie de coronavirus.

«La forte baisse de trafic dans les restaurants a considérablement réduit nos liquidités et infligé un énorme choc financier à notre entreprise», a écrit le PDG David Overton aux propriétaires dans une lettre obtenue par le site Web Eater.

Dans de nombreuses régions touchées par l’épidémie, les restaurants et leurs employés ont éprouvé des difficultés en raison des fermetures et des modèles de restauration qui offrent uniquement de la nourriture pour emporter ou pour livraison.

La compagnie Yum! qui possède des chaînes comme PFK, Pizza Hut et Taco Bell a annoncé la fermeture de quelque 7000 restaurants en raison de la pandémie. Waffle House, reconnue pour avoir un réseau logistique qui permet de maintenir ses sites opérationnels pendant les catastrophes, a déclaré qu’elle fermait plus de 400 de ses 2000 succursales.

The Cheesecake Factory a déclaré que c’est dans ce même contexte que l’entreprise n’arriverait pas à payer son loyer.

«En raison de ces événements extraordinaires, je demande votre patience et, en toute franchise, votre aide», a écrit Overton, ajoutant qu’il espérait recommencer à payer le loyer «dès que possible.»

Le directeur financier Matthew Clark a déclaré au magazine People que l’entreprise espère pouvoir compter sur ses «relations solides et de longue date» avec les propriétaires.

«Nous sommes convaincus qu’avec leur collaboration, nous serons en mesure de travailler ensemble pour surmonter cette tempête adéquatement», a déclaré Clark.

Selon Statista, Cheesecake Factory exploite près de 300 succursales aux États-Unis et au Canada et emploie quelque 45 000 travailleurs.

Sur Twitter, des internautes ont salué la chaîne de restauration pour avoir défendu, de manière inattendue, une cause pour laquelle se battent beaucoup de personnes qui ont du mal à joindre les deux bouts après avoir perdu leur travail en raison de la pandémie:

«Si The Cheesecake Factory a dit “Non”, alors je prendrai part à ce mouvement de “Non” le 1er avril.»

«The Cheesecake Factory entreprend la grève générale, je ne l’avais pas vu venir, mais je suppose qu’on prend la solidarité là où on la trouve.»

«Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous» - Katniss Everdeen et aussi The Cheesecake Factory»

«The Cheesecake Factory l’a dit #Grèveduloyer2020»

«En solidarité avec The Cheesecake Factory, moi non plus, je ne paierai pas mon loyer»

«Bienvenue dans le mouvement, The Cheesecake Factory»

 

Ce texte, initialement publié sur le site du HuffPost États-Unis, a été traduit de l’anglais.