NOUVELLES
19/10/2020 16:25 EDT

Célébrer l'Halloween en classe: un défi en temps de pandémie

Les écoles du Québec doivent redoubler de créativité pour permettre à leurs élèves de fêter en toute sécurité.

fotostorm via Getty Images

Pandémie oblige, les écoles du Québec doivent faire preuve d’ingéniosité cette année pour permettre aux enfants de célébrer l’Halloween en toute sécurité.

Karel Dupras, enseignante à l’école primaire Laurentide à Montréal, compte décorer des citrouilles avec sa classe de maternelle. Elle a commencé depuis quelques jours à faire des activités thématiques en séparant les élèves en trois groupes : «les citrouilles souriantes, les fantômes farfelus et les chats chatouilleux».

Elle admet qu’avec tous les défis auxquels font face les professeurs cette année, elle a de plus grandes préoccupations que l’Halloween, mais elle tient tout de même à souligner cette fête de façon amusante.

D’une voix dynamique la directrice de l’école des Saints-Anges à Saint-Lambert, Sandra Beauchamp, assure travailler fort pour organiser une fête qui sera sécuritaire pour chaque enfant.

«On organise justement un défilé de costumes autour de l’école en collaboration avec le service de police du quartier» indique la directrice. Chaque bulle-classe paradera dans la rue à tour de rôle et pourra saluer les passants à distance, explique-t-elle.

La directrice prévoit aussi animer un bingo pour toute l’école. Elle confirme par ailleurs qu’une collecte est en branle pour que ses écoliers puissent avoir des gâteries.

Bricolage, jeux, danse et bingo thématique, conformément aux consignes sanitaires, seront à l’honneur à l’école Anne-Hébert à Québec, indique la directrice Josée Thiboutot par courriel.

«Nous sommes bien conscients qu’il est fort possible que l’école soit le seul endroit où cette fête sera célébrée avec des amis. La santé et la sécurité des élèves seront toujours une priorité, mais s’il est possible de célébrer et de mettre de la couleur dans cette période difficile pour tous, nous le ferons», a-t-elle expliqué.

L’école Napoléon-Bourassa à Saint-Jean-Sur-Richelieu a prévu un jeu d’énigmes pour chaque classe. L’indice trouvé permettra aux élèves de récolter des bonbons, indique un message envoyé aux parents.

Les parents sont invités à amener des friandises, qui seront par la suite mises en commun pour être triées et emballées par les professeurs selon les normes sanitaires.

Ainsi, chaque enfant pourra repartir à la maison avec un sac de bonbons le jour de l’Halloween, peut-on également lire dans la note. Le message précise que «si chaque parent donne une boîte de friandises (sans allergènes), les enfants récolteront autant que s’ils avaient passé aux portes».

Les parents qui le souhaitent peuvent venir déguiser pour accueillir les élèves dans la cour le matin de la fête, conclut la lettre aux parents.

Rappelons que le premier ministre François Legault a confirmé jeudi dernier que les enfants pourront «passer l’Halloween», mais uniquement avec des membres de leur famille immédiate et non leurs amis. Les fêtes entre adultes sont interdites.

Ce reportage a été préparé dans le cadre du programme de Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

À VOIR AUSSI: Les enfants pourront passer l’Halloween cette année?