DIVERTISSEMENT
31/08/2018 17:01 EDT | Actualisé 31/08/2018 17:01 EDT

Ce sont eux, les nouveaux Passe-Partout, Passe-Montagne et Passe-Carreau

Les comédiens dénichés pour interpréter les nouveaux personnages sont tout à fait charmants et respectueux de l’œuvre originale.

Facebook

Que les admirateurs inconditionnels de la génération Passe-Partout se rassurent: les comédiens dénichés pour interpréter les nouveaux personnages de Passe-Partout, Passe-Montagne et Passe-Carreau sont tout à fait charmants et respectueux de l'œuvre originale. Pour Élodie Grenier (Passe-Partout), Gabrielle Fontaine (Passe-Carreau) et Jean-François Pronovost (Passe-Montagne), le défi prend plutôt la forme d'une chance inouïe de pouvoir «faire les fous tout en apprenant des choses aux enfants d'aujourd'hui» qui sont au cœur de leurs interprétations. Le tout sans dénaturer l'œuvre culte que plusieurs croyaient intouchable.

Un retour plus qu'attendu

La nouvelle a suscité de nombreuses réactions. Proposer une nouvelle mouture aux personnages mythiques de Passe-Partout comportait un gros risque. Un risque que Télé-Québec a choisi de prendre de façon fort assumée, au nom des tout-petits d'aujourd'hui qui pourraient, à leur tour, grandir en compagnie de Passe-Partout et ses amis.

«Il est sûr qu'on sent la pression d'être à la hauteur du Passe-Partout original, explique Gabrielle Fontaine qui prêtera ses traits à Passe-Carreau. Avec les réseaux sociaux, on est au courant du buzz que cela fait, des gens qui ont eu des réactions très positives et d'autres qui étaient, disons, un peu plus froids à l'idée. En même temps je pense qu'il faut revenir à la base et se rappeler pour qui on fait tout cela, c'est-à-dire pour les enfants qui eux, n'ont pas d'attente et vont accueillir l'émission avec bonheur.»

«Il y a beaucoup d'adultes qui disent avoir peur de ne pas s'attacher autant à nos personnages qu'à ceux de la mouture originale, je crois que c'est complètement normal, ce sont leurs souvenirs, leur bagage à eux, ajoute Élodie Grenier, l'interprète de Passe-Partout. Nous, on le refait pour les petits, les jeunes qui ont 4 ans en 2018. Donc, oui on a peut-être une sorte de pression, mais notre travail est de faire ce qu'on a à faire, d'incarner nos personnages avec le plus d'amour et de joie possible pour aller toucher les jeunes. Le reste n'est pas vraiment de notre ressort. On doit se plonger là-dedans avec un peu de naïveté en fait.»

Il est vrai que quelques moments passés avec le trio suffisent à confirmer l'énergie, le plaisir et la complicité qui s'est rapidement créée entre chacun des acteurs.

«La première fois qu'on s'est rencontré, c'était à la dernière audition et le but était vraiment de voir l'énergie entre nous, de voir si on avait une chimie. Il semble qu'on en a eu une qui a pris un gros... deux minutes à se créer», ajoutent-ils en riant.

«Il faut se brancher là-dessus, sur notre énergie à trois, renchérit Gabrielle. Si on a du plaisir, cela va transparaître à l'écran. D'ailleurs, on ne se sent pas seuls dans cette aventure. Oui, on parle de la pression, du stress et du vertige, mais on les partage. Cela aide d'avoir d'autres gens autour qui vivent la même chose que nous. Ça nous rassure. On est vraiment là-dedans à trois et même à cinq avec Danielle (Proulx) et Widemir (Normil).»

Car le retour de Passe-Partout est aussi synonyme du grand retour de Danielle Proulx dans une émission jeunesse sur les ondes de Télé-Québec. La grande dame de théâtre et de télévision tiendra le rôle de Grand-Mère, alors que Widemir Normil sera un Fardoche décidément de son époque.

Galerie photo Lancement de la programmation 2018-2019 de Télé-Québec Voyez les images

Le respect des acteurs et des personnages

«C'est important pour nous d'aborder tout cela avec un grand respect de l'œuvre originale, ajoute celle qui reprendra le rôle marquant joué par Marie Eykel. Le but n'est pas d'arriver et de dire qu'on fera cela mieux, en 2018. Ce n'est vraiment pas cela. On est très admiratif de ce que les comédiens ont fait. Il faut simplement tenter de se réapproprier les personnages et d'essayer de mettre notre touche à nous.»

Si le trio n'a pas encore rencontré, en personne, les Marie Eykel, Claire Pimparé et Jacques L'Heureux, ils espèrent avoir la chance de le faire dans un avenir rapproché.

«Claire Pimparé m'a écrit un beau message d'amour qui me disait de plonger dans cette belle aventure qui allait me faire recevoir tellement d'amour, explique Gabrielle Fontaine. Cela m'a touché et m'a donné la petite tape dans le dos, une sorte d'approbation de ma mentore.»

«Je n'ai pas vraiment réécouté les émissions pour préparer mon personnage, ajoute-t-elle. Je connais l'essence de Passe-Partout, je connais l'essence de mon personnage (Passe-Carreau). Je sais, sur papier, ce que Passe-Carreau devrait représenter, donc je plonge dans tout cela en voulant livrer ma propre interprétation et en évitant le copier-coller.»

«À la base, ils sont venus nous chercher pour notre énergie, ajoute celui qui sera le nouveau Passe-Montagne. Le personnage est déjà écrit, on le sent dans le texte. C'est sûr qu'on a l'image de ce que c'était, mais je ne suis pas Jacques L'Heureux, donc forcément c'est mon énergie qui va transparaître. La folie de Passe-Montagne, ce sera la mienne, ça va être ma façon d'interpréter les mots. Tous ces éléments feront que, on va retrouver l'essence des personnages, mais aussi une nouvelle interprétation et une nouvelle lumière.»

Élodie Grenier a quant à elle ressenti le besoin d'aller revoir quelques scènes, notamment celles des fameuses confidences de Passe-Partout. «Je trouvais important de revoir comment elle abordait cela pour voir ce que je pouvais garder et de quelle façon je pouvais aller ailleurs. Mais il vient un moment où il faut arrêter et aller de l'avant.»

«J'avais envie de revoir le plaisir que les comédiens avaient à jouer ces personnages, le cœur qu'ils y mettaient, ajoute Jean-François Pronovost. Puis, je me suis rendu compte de la chance qu'on avait de faire ça, le plaisir qu'on allait avoir de faire les fous et à apprendre des choses aux enfants d'aujourd'hui. On est vraiment chanceux.»

Fait amusant, l'interprète de Passe-Carreau avait en fait auditionné pour le rôle de Passe-Partout et vice-versa. «Ce sont les personnages finalement qui nous ont choisies», ont-elles conclu.

Passe-Partout sera de retour sur les ondes de Télé-Québec à l'hiver 2019.