NOUVELLES
16/06/2020 20:54 EDT

Le Caucus des parlementaires noirs demande des gestes concrets contre le racisme

Le groupe propose une série de mesures pour combattre ce qu’il appelle un «phénomène pernicieux et répandu».

THE CANADIAN PRESS/Justin Tang
Un groupe de parlementaires noirs et leurs alliés demandent à tous les niveaux de gouvernement de prendre des mesures pour réduire le racisme systémique au Canada.

OTTAWA — Un groupe de parlementaires noirs à Ottawa et leurs alliés demandent à tous les ordres de gouvernement de prendre des mesures concrètes pour réduire le racisme systémique au Canada.

Cette demande figure dans une déclaration du Caucus canadien des parlementaires noirs, créé en 2015 et comprenant des députés et des sénateurs de divers partis politiques. Plusieurs députés et sénateurs «non noirs», dont de très nombreux membres du cabinet libéral, appuient la démarche de ce caucus.

La déclaration du regroupement s’inscrit dans une vague de protestations à travers l’Amérique du Nord — et un peu partout dans le monde — contre le racisme et la brutalité policière, à la suite de la mort d’un homme noir, George Floyd, par la police aux États-Unis le mois dernier.

Le Caucus canadien des parlementaires noirs affirme que les Canadiens commencent à peine à réaliser l’étendue du racisme au pays, et le groupe propose une série de mesures pour combattre ce qu’il appelle un «phénomène pernicieux et répandu».

«Pour les membres du Caucus des parlementaires noirs, il est réjouissant de voir tant de leurs concitoyens descendre dans la rue pour exprimer pacifiquement leur désir de voir la société canadienne éradiquer le racisme», écrit le groupe.

«Toutefois, pour débarrasser notre société du racisme, il faudra que tous les ordres de gouvernement prennent des mesures concrètes pour commencer à faire bouger les choses.»

Ces mesures comprennent d’abord et avant tout l’amélioration de la collecte de données sur l’appartenance ethnique, estime le Caucus. On souhaite aussi une réforme de la police et du système judiciaire, afin d’éliminer la ségrégation et la discrimination à l’encontre des Canadiens noirs et des Autochtones.

Le groupe souhaite également que les gouvernements prennent des mesures pour mieux soutenir les entreprises exploitées par des Canadiens noirs, une plus grande représentation des Noirs dans la fonction publique et des investissements plus importants dans la culture et les arts des Noirs.

«Bien que le Canada soit un merveilleux pays, pour de nombreux Canadiens noirs, le Canada n’a pas encore atteint son plein potentiel, estime le Caucus. Pendant plus de 400 ans, les Canadiens noirs ont contribué, en dépit des obstacles juridiques, sociaux et économiques, à faire de la société canadienne ce qu’elle est aujourd’hui.

«Pour que le Canada réalise tout son potentiel, il faut éliminer les conséquences de la discrimination systémique dont font l’objet les Canadiens noirs.»

Le premier ministre Justin Trudeau a salué la démarche, sans toutefois s’engager envers une mesure en particulier.

«Nous nous engageons à aller de l’avant avec plusieurs mesures, a-t-il dit au cours de son point de presse quotidien. Nous travaillons avec les communautés, nous travaillons avec des dirigeants comme les membres du Caucus parlementaire noir pour identifier ce qu’il faut prioriser.»

«Il est vraiment important d’examiner des idées audacieuses que nous pouvons adopter très bientôt, pour corriger la discrimination systémique qui existe au pays.»

M. Trudeau a confié qu’on cible déjà le soutien économique aux entreprises appartenant à des Noirs et aux jeunes entrepreneurs noirs, notamment.

«Nous irons de l’avant pour certaines recommandations», a déclaré le premier ministre.

À VOIR AUSSI: La confiance des Canadiens envers la police s’effrite, selon un sondage