NOUVELLES
27/12/2019 09:49 EST | Actualisé 27/12/2019 10:05 EST

Bien des jeunes Canadiens insensibles aux risques du cannabis au volant

Les résultats d'une enquête de la CAA révèlent un manque de sensibilisation.

sestovic via Getty Images

OTTAWA — Un quart des jeunes Canadiens âgés de 18 à 34 ans auraient déjà conduit après avoir consommé du cannabis ou été passagers d’un conducteur aux facultés affaiblies par le cannabis.

Cette donnée inquiétante est contenue dans une nouvelle enquête publiée vendredi par l’Association canadienne des automobilistes (CAA) qui croit nécessaire d’accroître la sensibilisation du public à ce sujet.

D’après cette même enquête, 86 pour cent des jeunes Canadiens reconnaissent qu’il est important de prévoir d’autres moyens de rentrer à la maison lorsqu’ils consomment de l’alcool, mais 70 pour cent d’entre eux croient en l’importance d’en faire autant quand ils prennent du cannabis.

Jeff Walker, gestionnaire stratégique principal de la CAA, observe que les résultats de cette enquête sur les attitudes et perceptions révèlent un manque de sensibilisation. Il affirme que certains jeunes sont encore portés à penser que le cannabis n’altère en rien leurs facultés de conduite.

M. Walker rappelle que même si les effets du cannabis et de l’alcool sur la conduite diffèrent, les réflexes s’en trouvent ralentis dans les deux cas, ce qui risque d’entraîner des accidents, voire des décès.

Cette enquête de la CAA repose sur un sondage qui a été mené du 27 novembre au 4 décembre derniers auprès de plus de 1517 Canadiens. Un échantillon probabiliste de même taille aurait conduit à une marge d’erreur de plus ou moins 2,5 pour cent, 19 fois sur 20.

À voir également: