Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Cannabis: de nombreux Canadiens se ruent dans les magasins

Malgré une flambée des ventes, l'industrie ne voit que peu de risques de pénurie de marijuana.

MONTRÉAL ― Les détaillants de marijuana de nombreuses régions du pays signalent une hausse des ventes, alors que les clients font des réserves avant d’éventuelles perturbations de l’approvisionnement pendant l’épidémie de COVID-19.

Et ils pourraient être justes; mardi, la plus grande entreprise de cannabis au Canada a annoncé qu’elle fermait temporairement tous ses commerces de détail et se concentrait sur les ventes en ligne.

Canopy Growth, basée à Smiths Falls, en Ontario, a déclaré que les 23 magasins opérant sous les bannières Tweed et Tokyo Smoke fermeront à 17h, mardi. Les boutiques touchées se trouvent au Manitoba, à Terre-Neuve, en Saskatchewan et à Smiths Falls en Ontario.

«Nous avons la responsabilité, envers nos employés, leurs familles et nos communautés, de faire notre part pour “aplanir la courbe” en limitant les interactions sociales», a écrit le PDG, David Klein, dans un communiqué. «Pour nous, cela signifie que nous devons passer de la vente au détail au commerce électronique.»

Klein a relevé que les points de vente «ont traité un volume de transactions supérieur à la moyenne ces derniers jours. Compte tenu de la situation actuelle, il est dans le meilleur intérêt de nos équipes et de nos communautés de fermer ces centres occupés jusqu’à ce que nous soyons convaincus que nous pouvons exploiter nos magasins dans le meilleur intérêt de la santé publique.»

Le «Cannabis Store» de l’Ontario, le grossiste appartenant à la province qui vend en ligne aux particuliers, a signalé une hausse des ventes pouvant atteindre 80% samedi dernier, selon Marijuana Business Daily. Les détaillants ont également signalé une augmentation des ventes en Alberta et au Québec, bien qu’en Colombie-Britannique, certains disent qu’ils ont vu peu de changement.

À Montréal, les files d’attente étaient longues à l’extérieur des magasins SQDC gérés par la province, mais le détaillant affirme qu’il n’envisage aucun risque de pénurie. Il recommande cependant que certains clients achètent en ligne.

«Nous demandons à tous les clients qui ont récemment voyagé à l’étranger ou qui présentent des symptômes grippaux de bien vouloir éviter de visiter nos magasins et de faire leurs achats en ligne sur SQDC.ca à la place», a déclaré la société dans un récent communiqué.

La société affirme avoir pris des mesures pour lutter contre l’épidémie virale, notamment une fréquence accrue de nettoyage de ses succursales et une réduction de la manipulation des produits entre les clients et les employés. Les réunions se tiendront par vidéoconférence et le personnel de la SQDC a été prié de ne pas se rendre à l’étranger pour des raisons personnelles jusqu’au 30 avril.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.

À VOIR AUSSI: COVID-19: Legault a un message pour les jeunes

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.