NOUVELLES
04/07/2019 13:19 EDT

Six erreurs à éviter en période de canicule

Un médecin donne son avis.

La chaleur est finalement arrivée.

Environnement Canada a émis jeudi matin des bulletins météorologiques spéciaux et des avertissements de chaleur pour plusieurs régions du sud-ouest et du centre du Québec, du sud et de l’est de l’Ontario et pour la majeure partie du territoire du Nouveau-Brunswick.

Au-delà des conseils habituels de s’hydrater amplement et de se mettre à l’abri, quelles sont les erreurs à éviter en période de canicule?

La Presse canadienne a demandé son avis au docteur Pierre Gosselin, qui est médecin-conseil, Climat et santé à l’Institut national de santé publique du Québec.

―――――――

Boire des liquides glacés

Très, très froid en toute occasion ce n’est pas très bon parce que ça congèle les sinus et ça nous fait souffrir. L’idée est vraiment davantage de se rafraîchir, il n’y a pas de doute, et pas besoin pour ça que ce soit très, très froid. Ce qui peut être utile est vraiment davantage de s’humecter la peau, de s’exposer à un ventilateur, tant que c’est indiqué, ou à la climatisation, des choses comme ça. En plus il faut boire, mais il n’y a pas nécessité que ce soit bien froid.

Boire des jus de fruits

Le sucre n’hydrate pas. Il est préférable de boire de l’eau pour s’hydrater correctement. Le sucre crée un appel d’eau supplémentaire, donc on est mieux de boire de l’eau que de boire quelque chose de très sucré. Ça n’aura pas la même efficacité. Ce qui est important c’est de boire de l’eau avec un peu de sel ou prendre son sel en mangeant, les deux composants sont importants pour maintenir l’équilibre en eau. Mais le sucre est inutile et il vient même diminuer l’effet de réhydratation.

Boire de l’alcool

Il ne faut pas l’interdire complètement, mais il faut être raisonnable en ce sens que, quand le niveau d’alcool augmente trop, on commence à uriner davantage, il y a un effet diurétique qui est connu, quel que soit l’alcool, le vin ou quoi que ce soit.

Ramon Espelt / EyeEm via Getty Images

Donc on peut en prendre, il n’y a pas d’évidence scientifique que ce soit nocif de prendre des bières ou du vin à faible teneur d’alcool, ou des mélanges à faible teneur d’alcool, mais il faut viser le 5-6 pour cent. Oubliez les bières fortes, oubliez les gros vins capiteux à 14 pour cent, ou les whiskys. Ce n’est vraiment pas le temps de boire ça. Et le danger aussi c’est qu’au fur et à mesure, si on en boit trop, notre jugement s’altère et donc on peut commencer à être moins préventif dans les mesures qu’on prend à la fois pour nous-mêmes et pour notre famille. Ou alors on ne dort pas, on prend un somnifère, et ce ne sont pas de bons mélanges.

Prendre une douche froide

Quand on prend une douche l’été l’eau n’est pas si froide, ce n’est pas comme l’eau froide l’hiver. Il n’y a pas de nécessité que ce soit plus que frais. Si on veut la prendre froide, c’est correct aussi, mais l’idée n’est pas de se faire un choc ou de la prendre glacée.

Faire de l’activité physique

Ça, c’est important. Ce n’est pas le temps de faire son jogging l’après-midi, d’autant plus qu’en fin d’après-midi, quand il y a une canicule, ce sont des conditions idéales pour que les niveaux d’ozone augmentent et que le niveau de (particules microscopiques) augmente, alors ce n’est vraiment pas le temps. Si on tient à faire de l’exercice physique, c’est très tôt le matin ou en fin de soirée. Il faut être vraiment prudent. Ça arrive même chez les jeunes gens en bonne santé lorsqu’ils font de l’exercice physique. Il faut être très prudent là-dessus, aussi pour les travailleurs. C’est plus que du gros bon sens: c’est carrément à éviter. Ce sont des situations qui peuvent réellement causer des problèmes reliés à la chaleur, à la déshydratation et au coup de chaleur qui est mortel la moitié du temps malgré les meilleurs soins.

Laisser les rideaux ouverts

Si on veut aérer, c’est tôt le matin ou tard le soir. Laisser les rideaux ouverts laisse entrer la chaleur. Un autre élément important concerne les appareils électroniques dans la maison. Ce n’est pas le temps de faire son lavage, ce n’est pas le temps de sécher du linge dans la machine, ce n’est pas le temps de faire des grosses recettes au four, ce n’est pas le temps non plus de laisser tous les appareils allumés. Ce sont toutes des sources de chaleur qui vont venir aggraver la chaleur à l’intérieur de la maison. C’est important de le mentionner parce que c’est souvent oublié. Surtout que les appareils électroniques que nous avons aujourd’hui consomment toujours un peu d’électricité. Il faut carrément débrancher les appareils.

Les propos du docteur Gosselin ont été abrégés à des fins de clarté.