POLITIQUE
16/10/2019 20:02 EDT

Un candidat vert stoppe sa campagne et appelle ses partisans à voter NPD

Selon Michael Kalmanovitch, «la crise climatique est trop importante pour que l’on joue le jeu politique habituel».

THE CANADIAN PRESS/Cole Burston
Une pancarte du Parti vert (photo d'archives)

EDMONTON — Le candidat du Parti vert dans la circonscription d’Edmonton-Strathcona, Michael Kalmanovitch, met fin à sa campagne et encourage ses partisans à voter pour son adversaire néo-démocrate Heather McPherson.

Dans un communiqué de presse publié mercredi sur son site web personnel, qui porte les couleurs du Parti vert, M. Kalmanovitch déclare que «la crise climatique est trop importante pour que l’on joue le jeu politique habituel». Ce dernier avait d’ailleurs joint les rangs du groupe écologiste Extinction Rébellion, la semaine dernière, dans une action de désobéissance civile en bloquant un pont.

«Je suis d’abord et avant tout une personne de conscience. J’ai voué ma vie à prendre soin des autres humains et de notre maison commune», écrit-il.

Le militant écologiste de longue date assure qu’il a livré bataille dans l’espoir d’être élu, mais que les résultats des sondages démontrent clairement qu’il n’y arrivera pas dans le système électoral actuel.

«Mon objectif a toujours été de provoquer des changements politiques. C’est pourquoi je mets fin à ma campagne à compter d’aujourd’hui et que j’appelle mes partisans à considérer un vote stratégique en faveur de la candidate dont le parti propose le deuxième meilleur plan de lutte contre les changements climatiques», peut-on lire dans le communiqué. Il nomme précisément Heather McPherson du NPD.

Le Parti vert... l’expulse

Peu de temps après la publication du communiqué et d’un message sur le compte Twitter de Michael Kalmanovitch annonçant son retrait de la course, le Parti vert a réagi en l’expulsant.

Le communiqué du parti ne contient que deux phrases.

«Le Parti vert du Canada a annoncé aujourd’hui que Michael Kalmanovich n’est plus candidat dans Edmonton-Strathcona et n’est plus membre du parti. Le Parti vert ne fera pas d’autres commentaires.»

À VOIR AUSSI: Un dernier débat des chefs: un exercice sans grande prise de bec