POLITIQUE
19/07/2019 11:06 EDT

Le Canada appelé à suspendre l'Entente sur les tiers pays sûrs

Avec la nouvelle politique américaine, les organisations d'aide aux réfugiés craignent que les demandeurs d'asile soient plus à risque d'être déportés.

La Presse Canadienne
Une famille disant provenir de la Colombie est arrêtée par des agents de la GRC alors qu'elle traversait la frontière entre les États-Unis et le Canada en tant que demandeurs d'asile.

OTTAWA — Amnistie internationale exhorte le gouvernement canadien à suspendre l’Entente entre le Canada et les États-Unis sur les tiers pays sûrs à la lumière des nouvelles règles controversées sur les réfugiés mises en place cette semaine par l’administration Trump.

Selon l’organisation, la nouvelle politique américaine n’offre plus aux demandeurs d’asile les mêmes droits que ceux dont ils bénéficient au Canada. Certains demandeurs d’asile pourraient à être renvoyés dans leur pays d’origine où ils pourraient faire face à la violence et à la persécution.

L’Entente sur les tiers pays sûrs prévoit que les demandeurs d’asile arrivant au Canada en provenance des États-Unis doivent faire leur demande dans ce pays, considéré comme sûr.

Toutefois, les organisations d’aide aux réfugiés craignent que les demandeurs d’asile soient plus à risque d’être déportés depuis que le gouvernement Trump a affirmé que tous ceux qui tentent d’entrer aux États-Unis par sa frontière sud ne pourront pas déposer une demande d’asile s’ils ne l’ont pas déjà fait dans un autre pays par lequel ils sont passés.

Cette décision disqualifiera des milliers de personnes qui tentent d’entrer aux États-Unis après avoir traversé le Mexique et d’autres pays d’Amérique centrale.

Un porte-parole du ministre canadien de la Sécurité frontalière, Bill Blair, a déclaré que le Canada considère toujours les États-Unis comme un pays sûr gouverné par la règle de droit, mais a ajouté que les politiques et les règles américaines demeuraient constamment sous la loupe des autorités canadiennes.

À VOIR AUSSI: Les États-Unis veulent refuser l’asile aux migrants qui transitent par le Mexique.