L'Hôpital de Montréal pour enfants veut 200 M$ pour ses «tannants»

Impossible que leur vidéo ne vous arrache pas une larme!

La nouvelle campagne de financement de La Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants vise à amasser 200 millions $ pour ceux qu’elle appelle affectueusement ses «tannants».

«C’est ça le concept, d’aider les enfants malades à redevenir tannants, a expliqué la présidente de la Fondation, Me Renée Vézina. On veut vraiment redonner la chance aux enfants de redevenir tannants, de faire des mauvais coups.»

En préparation depuis deux ans avec la firme publicitaire Cossette, la campagne aurait normalement dû voir le jour au mois de mai. Mais quand la pandémie a frappé, on a jugé qu’il serait plus sage de reporter le tout à plus tard.

C’est donc au cours des derniers jours que l’établissement qu’on appelle fréquemment le «Children» a commencé à tendre la main aux Québécois, malgré la période difficile que nous traversons tous.

«On sait que la pandémie a affecté plusieurs Québécois, plusieurs familles, mais on a remarqué au sein de la communauté et au sein de nos donateurs que ceux qui sont en mesure de donner, donnent plus en ce moment», a commenté Me Vézina.

Le thème de la campagne — les «tannants» en français, les «little brats» en anglais — a été inspiré directement des commentaires des parents et des médecins.

Ainsi, les médecins qui jettent un coup d’oeil dans la salle d’attente et qui voient des enfants sauter partout se disent que leurs petits patients ne sont peut-être pas «trop, trop malades», a dit la présidente de la Fondation.

«Et les parents nous racontaient qu’à partir du moment où leur enfant malade redevenait turbulent, alors là c’était bon signe, il était en train de guérir», a-t-elle ajouté en riant.

Malgré le confinement, les enfants demeurent malades et les besoins sont possiblement plus grands que jamais, poursuit Me Vézina. Elle évoque par exemple une augmentation des consultations en santé mentale, notamment de la part des adolescents.

Il s’agit de la première campagne de financement d’envergure en solo de l’hôpital en 28 ans. On espère amasser 200 millions $ d’ici 2026, ce qui représenterait un record au Québec.

L’argent recueilli servira non seulement à financer des projets de recherche et à fournir aux professionnels de la santé tout l’équipement dont ils ont besoin, mais aussi à donner un coup de jeune à l’hôpital.

«Un de nos plus gros projets sera de redécorer l’hôpital, tout en faisant appel au secteur multimédia qui est tellement fort à Montréal, a expliqué Me Vézina. On sait que l’art améliore la guérison; c’est prouvé.»

L’Hôpital de Montréal pour enfants dessert 63 % du territoire de la province et il est possible d’y obtenir des services dans 47 langues, rappelle-t-elle.

«C’est un hôpital qui est connu mondialement, mais peut-être pas tant connu des Québécois, a conclu Me Vézina. Alors notre objectif est de le faire connaître; c’est un joyau du Québec moderne.»