NOUVELLES
25/02/2019 12:36 EST | Actualisé 25/02/2019 12:38 EST

Broncos: le coroner recommande la ceinture dans les autocars

Il conclut que les décès sont accidentels et il ne réclame pas d'enquête publique.

PC/Ryan Remiorz
Un mémorial avait été installé après l'accident tragique de l'autobus des Broncos de Humboldt en Saskatchewan.

REGINA — Le coroner en chef de la Saskatchewan recommande que tous les autocars interurbains soient munis de ceintures de sécurité pour les passagers.

Le Bureau du coroner a formulé des recommandations à six agences gouvernementales après avoir enquêté sur l'accident qui a coûté la vie à plusieurs membres des Broncos de Humboldt, en avril dernier.

Le coroner recommande aussi une application plus stricte des règles de camionnage, et estime que le ministère des Routes devrait revoir sa politique en matière de signalisation aux intersections. Le rapport recommande par ailleurs que la société d'assurance automobile de la Saskatchewan mette en place une formation obligatoire pour les camionneurs.

Il est aussi recommandé que le coroner en chef se dote d'une stratégie pour faire face à de tels bilans meurtriers et que la Régie de la santé de la Saskatchewan examine la manière dont elle identifie les morts et les blessés lors de telles hécatombes. Il y a eu quelques ratés extrêmement bouleversants pour les proches lors de l'identification des victimes, l'an dernier.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Seize personnes avaient été tuées et 13 autres blessées dans la collision. Le chauffeur d'un semi-remorque avait négligé de faire son arrêt obligatoire au carrefour de routes rurales et sa remorque avait été heurtée par l'autocar des Broncos, de la Ligue de hockey junior majeur.

Le coroner en chef conclut que les décès sont accidentels et il ne réclame pas d'enquête publique.

En décembre dernier, le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé qu'il rendrait la formation obligatoire à compter de mars pour tous les camionneurs de semi-remorques; les chauffeurs devront suivre au moins 121 heures de formation.

Transports Canada a annoncé de son côté, en juin dernier, qu'il exigerait que tous les autocars interurbains nouvellement construits soient équipés de ceintures de sécurité d'ici septembre 2020. Certaines compagnies d'autobus nolisés affirment que de nombreux véhicules neufs sont déjà munis de ceintures de sécurité — bien qu'il n'y ait aucun moyen de garantir que les passagers les boucleront.

Voir aussi: